Accueil » Politique » Bobo-Dioulasso: des OSC reconnaissantes au gouvernement pour ses actions de développement

Bobo-Dioulasso: des OSC reconnaissantes au gouvernement pour ses actions de développement

Des Organisations de la de la société civile (OSC) des Hauts-Bassins soutiennent les actions entreprises par le gouvernement burkinabé en faveur du développement. Elles l’ont fait savoir à Bobo-Dioulasso le samedi 28 avril 2018, lors d’un meeting organisé à cet effet.

Les officiels au lieu du meeting

Sur le boulevard de la révolution de Bobo-Dioulasso, les populations, en majorité des femmes, sont sorties à l’appel de la coordination régionale des Hauts-Bassins des OSC, pour témoigner leur reconnaissance à l’exécutif national pour les actions en faveur du développement.

Omar président du comité d’organisation

L’objectif de ce meeting selon Abdoulaye Mossé, «ce n’est pas de jeter des fleurs au gouvernement ni de le caresser dans le sens du poil». C’est une rencontre dit-il, «voulue pour écouter les citoyens, avoir leurs avis sur la gestion de notre citée commune et recueillir leurs préoccupations et suggestions pour une bonne exécution des actions du gouvernement pour le bonheur de tous». C’est d’ailleurs selon lui, un exercice de redevabilité et de gestion participative des affaires publiques.

L’arrivée du député Mossé au lieu du meeting

Contrairement à ce que pensent certains, Omar Traoré, président du Comité d’organisation, trouve opportun ce meeting en ce sens qu’il permet aux populations d’évaluer les actions du gouvernement. Tout comme lui, les jeunes et les femmes ont, tour à tour, passé au peigne fin les actions du gouvernement à Bobo-Dioulasso et dans les Hauts-Bassins en général notamment dans le domaine des routes, de l’éducation et autres. «Quand ce n’est pas bon, il faut dénoncer pour que ça change. Mais quand c’est bon, il faut aussi avoir le courage de le reconnaître», a indiqué Omar Traoré qui du reste, pense que ce meeting est aussi une manière pour eux de galvaniser le gouvernement.

Sans perdre de vue les efforts du gouvernement, les populations des Hauts-Bassins, par la voix de leur porte-parole, attendent encore mieux de celui-ci. «Des efforts sont faits. Nous le voyons. Comme on le dit, c’est bon, mais ce n’est pas arrivé», a laissé entendre Abou Sofiane Traoret, représentant des jeunes.

Une vue des populations, en majorité des femmes, sorties pour dire «merci» au gouvernement

Ainsi, attendent-ils du gouvernement plus d’efforts dans des domaines comme la santé, le chômage des jeunes et des femmes, les infrastructures marchandes dans les arrondissements de la commune de Bobo-Dioulasso, l’assainissement, l’eau potable, l’énergie, la formation professionnelle, le financement des projets, l’échangeur de Bobo, l’agriculture, l’élevage et autres. Des doléances que l’émissaire du MPP, à savoir le député Abdoulaye Mossé, trouve légitimes. «Vous avez le droit de faire de la veille citoyenne et de chercher à savoir ce qui est fait pour l’amélioration de vos conditions de vie, d’apprécier la vie de la nation et de soutenir les actions du gouvernement si vous les trouvez bénéfiques pour la population», a-t-il reconnu. Tout en exhortant les populations à accompagner le gouvernement dans la mise œuvre de leurs doléances, le député s’est engagé à transmettre ceux-ci à qui de droit.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *