Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Bobo-Dioulasso: les parents d’élèves donnent de la voix

Bobo-Dioulasso: les parents d’élèves donnent de la voix

En ce début de rentrée scolaire, les parents d’élèves de la région des Hauts-Bassins veulent prendre les dispositions pour assurer à leurs enfants, une bonne année scolaire. Ainsi, recommandent-ils entre autres, la suppression pure et simple des kermesses de nuit dans les établissements scolaires. Ils l’ont fait savoir à Bobo-Dioulasso le jeudi 27 septembre 2018 lors d’un point de conférence.

Les conférenciers

Faire le bilan des activités menées au cours de l’année scolaire écoulée et dévoiler le programme d’actions pour l’année scolaire qui s’annonce; c’est l’objectif principal de cette conférence de presse animée par la section des Hauts-bassins de la coordination nationale des Associations des parents d’élèves du secondaire (CRAPES-HB).

Une vue des journalistes à la conférence de presse

L’occasion faisant le larron, les parents d’élèves ont mis à profit cette  conférence de presse pour porter à la connaissance de l’administration éducative, un certain nombre de préoccupations dont la prise en compte selon eux, permettrait de faire face au phénomène de l’incivisme en milieu scolaire.

Dans le cadre de la lutte contre ce phénomène, la CRAPES-HB selon sa présidente Korotimi Traoré, a prévu dans son programme d’activités de l’année 2018/2018, d’instituer un prix du civisme et d’écocitoyenneté au profit des élèves dans les établissements scolaires à compter de cette année scolaire.

Considérant l’incivisme grandissant en milieu scolaire ainsi que les risques liés à la consommation des stupéfiants et drogues lors des kermesses de nuit, les parents d’élèves, par la voix de leurs représentants, recommandent leur suppression pure et simple dans les établissements scolaires des Hauts-Bassins. Aussi, recommandent-ils l’application des textes interdisant l’implantation des kiosques et débits de boissons aux abords des établissements car pour eux, ces derniers sont des lieux où se vendent des produits dont la consommation est interdite par le règlement intérieur des établissements.

La présidente de la CRAPES-HBS

Soucieux de la qualité de l’enseignement dispensé dans les établissements où fréquentent leurs enfants, les conférenciers n’ont pas manqué de saluer la mesure du gouvernement qui consiste en la fermeture des établissements dites «pirates». Cette mesure contribuera selon eux, à améliorer la qualité de l’éducation. Ainsi, lancent-ils un appel à tous les parents d’élèves à être vigilants en cette rentrée scolaire pour éviter d’inscrire leurs enfants dans les établissements épinglés par la mesure gouvernementale.

Pour le bon déroulement de cette année scolaire 2018-2019, la coordination entend mener plusieurs activités de sensibilisation, notamment auprès des scolaires.

Cheick Omar Traoré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *