Accueil » Politique » Bobo-Dioulasso: Salia & Alfred Sanou ont fait la paix

Bobo-Dioulasso: Salia & Alfred Sanou ont fait la paix

«Cohésion pour une action politique responsable dans le Houet». C’est autour de ce thème que les militants du CDP/Houet se sont réunis en Assemblée générale le samedi 16 septembre 2017 à Bobo-Dioulasso. A l’ordre du jour, un seul point. La réconciliation entre Salia Sanou et Alfred Sanou.

Salia Sanou & Alfred Sanou ont «définitivement» enterré leur hache de guerre

«Il n’y a plus de clans au CDP/Houet». C’est ce qu’a clamé Salia Sanou à la fin de la cérémonie de réconciliation pour dire que la «hache de guerre est définitivement enterrée entre lui et son frère Alfred».

Les militants sont sortis pour être témoins de l’évènement

Depuis longtemps en effet, Salia et Alfred Sanou, tous de Bobo-Dioulasso et du même parti le CDP, n’ont jamais parlé le même langage sur les questions politiques, donc du développement de leur ville natale. En plus d’être un frein au développement de la ville, cette situation selon les militants, a contribué a divisé la section du CDP/Houet en deux (02) clans à savoir, le «clan Salia» et le «clan Alfred».

C’est donc au regard des conséquences de cette situation sur le développement de la ville mais aussi sur la cohésion au sein du parti que «des personnes ressources» ont entrepris, auprès d’eux, des démarches pour les amener à comprendre l’importance de leur réconciliation pour la ville mais aussi pour leur parti, le CDP. D’où cette réconciliation qui du reste, a été salué par Ibrahim Sanon, secrétaire général du CDP/Houet. «Si ces deux baobabs du CDP dans la province du Houet regardent dans la même direction, notre parti ira de l’avant et le développement de notre ville sera une réalité», a-t-il signifié.

Secrétaire général du CDP, Ibrahim Sanon, a salué la réconciliation entre ces deux baobabs

Sans pour autant revenir sur les causes de cette «vieille querelle», Alfred Sanou et Salia Sanou ont justifié leur acte par leur engagement à aller au-delà de leurs «intérêts égoïstes». Ainsi, ce sont-ils engagés à n’œuvrer désormais qu’en synergie d’action pour non seulement leur ville natale mais aussi pour la cohésion au sein de leur parti dans la province. «En nous donnant la main ce matin devant vous, mon frère Salia et moi voulons œuvrer à l’unification des jeunes du parti qui sont divisés en Pro-Salia et Pro-Alfred. D’ailleurs, il n’y a jamais eu de guerre en tant que telle entre nous. Mais à partir d’aujourd’hui, nous nous donnerons la main pour les questions relatives au développement de notre ville mais aussi pour notre parti car nous sommes convaincus que si nous parlons le même langage, Bobo se développera», a indiqué Alfred Sanou.

Comme lui, Salia Sanou reconnait lui-aussi la nécessité pour eux de se réconcilier. «En réalité, les gens dramatisent. Il n’y a jamais eu de guerre proprement dite entre nous car personne n’a courtisé la femme de l’autre», a-t-il ironisé avant de dire que si le développement de Bobo doit passer par cette réconciliation, alors, il faut y aller. D’ailleurs, il pense que leur parti a besoin d’un nouveau souffle. Toute chose qui selon lui, passe par la capacité des militants à taire leurs rancœurs.

A l’occasion,  Salia et Alfred Sanou ont exhorté les militants qui disent être divisés du fait de la «prétendue guerre» entre eux, à faire la paix eux-aussi. Et Salia Sanou d’inviter les militants à rester fidèles aux idéaux du parti. Et de conclure: «Votre mobilisation de ce matin est la preuve que le CDP se porte toujours bien dans le Houet».

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *