Accueil » Gouvernance - Développement » Bobo-Dioulasso: les travaux de bitumage de la voie d’accès à l’INSSA ont été lancés

Bobo-Dioulasso: les travaux de bitumage de la voie d’accès à l’INSSA ont été lancés

Les travaux de bitumage de la voie d’accès au site de l’Institut national des sciences de la Santé (INSSA) à Bobo-Dioulasso ont été officiellement lancés le vendredi 22 septembre 2017 par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Par ce geste, le Premier ministre vient ainsi de donner le top départ des travaux de bitumage de la voie d ‘accès à l’INSSA
Les officiels à la cérémonie de lancement des travaux

Le projet qui concerne aussi bien le bitumage de la voie longue de 3, 750 km et l’aménagement des voies de desserte de l’intérieur de l’Institut longues d’environ 550 mètres, soit au total 4,3 km, va coûter à l’Etat burkinabè la somme de 3 342 489 499 de F CFA TTC. Pour l’exécution de ces travaux, le groupement d’entreprises SEG-NA BTP/GIF a un délai de 10 mois. Un délai qu’il a l’intention de respecter scrupuleusement, selon Thierry Achille Ouédraogo.

Ministre des Infrastructures, Eric Bougouma a indiqué que ce projet rentre dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES donc du programme présidentiel. Et de rassurer les plus sceptiques quant à la sincérité du PNDES. «Le PNDES, ce n’est pas une chimère, le PNDES, ce n’est pas seulement les 18 000 milliards mais c’est une réalité et le lancement de ces travaux est la preuve d’une promesse tenue», a-t-il affirmé.

Pour Eric Bougouma comme…

Un programme sur lequel comptent les autorités de la ville de Bobo-Dioulasso pour donner un nouveau visage à la capitale économique du Pays des Hommes intègres. «Toute la ville de Bobo-Dioulasso est délabrée. La quasi-totalité des goudrons datent des indépendances», a déploré Célestin Koussoubé, le président du Conseil régional des Hauts-Bassins qui espère que le lancement de ces travaux marquera le début du commencement du réaménagement de la ville. Toutefois, s’est-il réjoui du bitumage de cette voie qui va soulager non seulement les étudiants mais surtout l’ensemble de ses usagers.

…pour le Premier ministre, «le lancement de ces travaux est la preuve d’une promesse tenue».

Pour le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le lancement de ces travaux est un geste fort qui témoigne de l’intérêt que le président du Faso et tout le gouvernement accordent à la ville de Bobo-Dioulasso. La mise en œuvre du projet de bitumage de la voie d’accès à l’INSSA est donc pour lui, la concrétisation d’une promesse du président Roch Christian Kaboré. «Nous sommes ici aujourd’hui pour concrétiser une promesse du président du Faso. Cette infrastructure va faciliter la mobilité urbaine de Bobo-Dioulasso. Le lancement de ces travaux est en même temps le lancement de réalisation d’infrastructures structurants pour la région dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES. Cela permettra d’attirer les investisseurs et Bobo-Dioulasso deviendrait ainsi une vaste zone d’échanges», a-t-il dit avant de répondre au cri de cœur du président du Conseil des Hauts-Bassins qui souhaite que cette activité soit le déclic du réaménagement de Bobo-Dioulasso.

Ainsi, a-t-il annoncé dans les prochains jours, le bitumage d’une vingtaine de kilomètres de routes dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Cheick Omar Traoré

Encadré: des détails sur les travaux

Cette voie prend son embranchement avec la route menant à Nasso près de la clôture de l’Aéroport et se termine à la Faculté des sciences de la Santé soit une distance linéaire de 3,750 km de long sur une largeur de 10 mètres. Cette réalisation sera accompagnée d’un réseau d’assainissement de part et d’autre de la voie sur tout le long du tronçon. La voie sera revêtue en enduit superficiel bicouche sur la chaussée et aussi en enduit monocouche superficiel pour des accotements de 1.5 mètre de part et d’autre. Elle sera en outre constituée d’une couche de fondation en graveleux latérique naturel de 20 cm d’épaisseur et d’une couche de base en graveleux latérique naturel de 15 cm d’épaisseur. Elle aura enfin une plate forme en remblai, un éclairage public et des feux tricolores aux principales intersections.

Source: ministre Eric Bougouma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *