Accueil » Logtoré » Bobo-Dioulasso: une campagne pour restaurer les clitoris

Bobo-Dioulasso: une campagne pour restaurer les clitoris

Dans le cadre de la Journée nationale de lutte contre les mutilations génitales de la femme, l’Association voix féminine pour l’épanouissement (AVFE) et Clitoraid lancent une campagne de restauration des clitoris des femmes excisées. L’information a été dévoilée par les initiateurs de la campagne le mardi 23 mai 2017 à Bobo-Dioulasso lors d’une conférence de presse.

Les principaux animateurs de la conférence de presse
Les principaux animateurs de la conférence de presse

Malgré l’interdiction de pratiquer les opérations de restauration des clitoris à l’hôpital «Kamkaso» situé à environ 5 kilomètres de Bobo-Dioulasso sur l’axe Bobo-Banfora, l’Association voix féminine pour l’épanouissement (AVFE) et clitoraid continuent leur mission. Ainsi, lancent-ils une campagne d’opérations gratuites pour la restauration clitoridienne à l’occasion du mois du clitoris.

Selon Traoré Mariam de l’AVFE, cette campagne vise à encourager les femmes excisées à se faire restaurer pour leur épanouissement car selon elle, les femmes excisées n’ont plus goût à la vie, au plaisir sexuel et sont le plus souvent traumatisées.

Traoré Mariam de l’AVFE: «Cette campagne vise à permettre à la femme excisée de retrouver le goût à la vie»
Traoré Mariam de l’AVFE: «Cette campagne vise à permettre à la femme excisée de retrouver le goût à la vie»

Ainsi, c’est dans le but de permettre à ces dernières de retrouver goût à la vie qu’a été initiée cette campagne gratuite de restauration clitoridienne en leur faveur. «Nous avons décidé de répondre à l’attente des femmes burkinabè, et, à l’occasion du mois de clitoris, en vue de permettre à nombre d’entre elles de retrouver leur dignité et leur sens du plaisir», a-t-elle indiqué avant de préciser que ces interventions sont possibles grâce à des donations internationales qui permettront de prendre en charge ces femmes qui «souffrent dans leur corps et âme». Ces interventions selon elle, seront faites dans des cliniques et hôpitaux agréés de la ville et hors du Centre Kamkaso.

Les femmes qui souhaitent en savoir plus sur la réparation clitoridienne sont donc invitées le samedi 27 mai 2017 à une journée d’information au Centre Kamkaso situé à 5km de la ville de Bobo-Dioulasso sur l’axe Bobo-Banfora.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *