Accueil » Gouvernance - Développement » Boromo: le président du Faso inaugure un pont de type nouveau au Burkina Faso

Boromo: le président du Faso inaugure un pont de type nouveau au Burkina Faso

Le président du Faso a inauguré, le vendredi 28 septembre 2018 à Boromo, dans la province des Balés, un pont de type nouveau. Il s’agit du pont sur le fleuve Mouhoun qui va permettre de fluidifier la circulation sur la route nationale N°1.

Le Président du Faso a inauguré le douzième ouvrage depuis son accession au pouvoir

Le gouvernement burkinabè, à travers le ministère des Infrastructures, vient de réaliser un pont de type nouveau au Burkina Faso. Il s’agit du pont sur le fleuve Mouhoun, le douzième ouvrage à être inauguré en seulement deux ans et demi de mandat du président Roch Marc Christian Kaboré, selon Eric Bougouma et le seul à être financé par les partenaires au développement.

Les 11 autres ont été financés, à l’entendre, par le budget de l’Etat. «En seulement deux ans et demi, nous avons démarré et/ou achevé 800 km de bitumage de routes, plus de 15 000 km de routes qui sont en travaux d’entretien et plus de 1 775 km de pistes rurales achevées à ce jour», a renseigné le ministre des Infrastructures.

En plus de ce projet, d’autres restent à être lancés selon Eric Bougouma. Il s’agit des tronçons «Ouahigouya-Tougan, Fada N’Gourma-Bogangé, Boulsa-Diapaga, Dori-Gorom-Gorom, Tougan Lanfiera-Di et l’autoroute de contournement de la ville de Ouagadougou, qui seront bitumés grâce au Fond spécial routier du Burkina qui a été entièrement financé par des banques burkinabè».

«Les engagements que nous avons pris, nous faisons en sorte de les tenir», a soutenu le président du Faso qui a affirmé que cela relève quand même de la prouesse quand on sait le contexte sécuritaire auquel nous sommes confrontés tous les jours. Il a donc félicité l’action du gouvernement et la coopération entre le Burkina Faso et l’Union européenne, dans le cadre de ce projet qui va améliorer le transport à l’intérieur du pays.

Le nouveau pont, (flèche) entre les deux premiers

Construit entre deux autres ponts que sont le pont métallique ancien abandonné et le pont en béton très contraint, le pont sur le fleuve Mouhoun dont les travaux ont duré 12 mois a été exécuté par l’entreprise Sogea Satom pour un coût de 6,5 milliards de francs CFA. Prévu pour durer au minimum 50 ans, il fait 106 mètres de long et 12 mètres de large avec un poids total de 110 tonnes.

Même s’il reste beaucoup à faire, le président du Faso a noté que tous les problèmes du Burkina ne peuvent pas être résolus en cinq ans. Au-delà des apports des partenaires financiers au développement, fait-il remarquer, «nous devons nous-mêmes avoir nos propres ressources pour faire nos investissements et cela ne peut se faire que par le travail, le don de soi».

Toutefois, le représentant des Partenaires techniques et financiers, Jean Lamy, a rappelé la nécessité de respecter la charge à l’essieu des véhicules lourds. «Si on veut que les infrastructures durent, il ne faut pas les surcharger au risque de les abîmer voire les détruire», a-t-il dit.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *