Accueil » Défense-Sécurité » Brigade nationale des sapeurs-pompiers: le ministre Siméon Sawadogo encourage « ces hommes et femmes qui sauvent des vies tous les jours »

Brigade nationale des sapeurs-pompiers: le ministre Siméon Sawadogo encourage « ces hommes et femmes qui sauvent des vies tous les jours »

Le ministre s’imprégnant du coût du matériel des sapeurs-pompiers

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a rendu une visite à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) dans la soirée du mardi 19 septembre 2017, pour encourager ces hommes et femmes qui se battent tous les jours, pour sauver des vies.

Un exercice de démonstration

Reconnaissant à ces hommes et femmes qui abattent chaque jour un travail remarquable pour sauver des vies, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, a rendu visite à la Brigade des sapeurs-pompiers, lieu d’opérationnalisation de toute action de protection civile. «Dans un contexte où les conflits et les crises sont devenus multiformes et récurrents, il était tout à fait normal que nous puissions venir encourager la Brigade nationale des sapeurs-pompiers pour ce qu’ils font et leur traduire toute la reconnaissance de la Nation burkinabè», a déclaré Siméon Sawadogo à l’issue de sa visite.

De son avis, le métier de sapeur-pompier est un «métier noble, un métier d’honneur et de sacrifice». Que ce soit dans la circulation, les noyades, où des menaces de tout genre, foi de Siméon Sawadogo, «nous pouvons compter sur ces hommes et femmes qui donnent leur vie chaque jour pour sauver des vies humaines». Saisissant cette occasion, il a interpellé les uns et les autres qui appellent souvent sur le 18, à avoir une certaine courtoisie envers ces hommes et femmes. «Nous leur devons beaucoup de respect», soutient-il.

Photo de famille

Egalement, le ministre de l’Administration territoriale a soutenu être au courant des difficultés auxquelles est confrontée la BNSP. Lesquelles difficultés se résument entre autres, selon le commandant de la Brigade, le Colonel Ernest kisbédo, au manque d’équipements, de locaux, de casernes… «Au niveau du pays, nous avons vocation de couvrir tout le territoire national. Mais toutes les régions militaires, en l’occurrence Gaoua, Dori, Tenkodogo, Fada, Manga, Dédoudou ne sont pas couvertes», a dévoilé le commandant de la BNSP.

Face à ces hommes et femmes qui sacrifient leur vie pour sauver des vies, le ministre de l’Administration territoriale s’est engagé à élaborer un plan triennal ou quinquennal qui va permettre de résorber les problèmes posés. «Nous allons rendre compte et faire un plaidoyer pour que nous ayons une dotation suffisante et idoine afin de leur permettre de jouer leur rôle», a-t-il promis.

Honoré par cette visite, le commandant de la BNSP a foi en la promesse de Siméon Sawadogo de porter leurs doléances aux plus hautes autorités pour permettre de donner plus de moyens à la Brigade.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *