Accueil » Economie-Finances » Budget 2017: 254,761 milliards de F CFA pour les infrastructures routières

Budget 2017: 254,761 milliards de F CFA pour les infrastructures routières

En adoptant le budget 2017 le 15 décembre 2016, les députés ont donné leur quitus au gouvernement pour son exécution. Une des grandes innovations de ce budget est l’accroissement des dépenses d’investissements. On se rappelle qu’à son arrivée à la primature en janvier 2016, Paul Kaba Thiéba avait déploré le faible montant alloué aux investissements dans les budgets précédents. Il avait alors promis de travailler pour renverser la tendance. La vision du premier ministre cadrait avec les grandes orientations du programme de Roch Marc Christian Kaboré alors candidat à la présidentielle. En ce moment, il a promis aux Burkinabé d’axer son mandat sur les investissements afin de créer de la richesse. Une promesse qu’il a concrétisé dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) dont le financement a reçu une adhésion inattendue des partenaires du Burkina Faso.

Conformément au Programme du président Roch, dans le budget 2017, le cap est mis sur les investissements et les infrastructures routières
Conformément au Programme du président Roch Marc Christian Kaboré, dans le budget 2017, le cap est mis sur les investissements et les infrastructures routières

Pour revenir au budget 2017 adopté le 15 décembre dernier par l’Assemblée nationale qui s’élève à 2 036 301 664 000 F CFA, on note que les dépenses d’investissement ont nettement augmenté. Elles se situent à 1 299,792 milliards en 2017 contre 710,4 milliards l’année précédente, soit un accroissement de 73%. Les 1 299,792 milliards des investissements supportés par le budget national ne prennent pas en compte les partenariats public-privé et des interventions directes des partenaires étrangers.

Paul Kaba Thiéba avait déploré le faible montant alloué aux investissements dans les budgets précédents. afin de créer des richesses, il a résolu cette préoccupation dans le budget 2017
Paul Kaba Thiéba avait déploré le faible montant alloué aux investissements dans les budgets précédents. Afin de créer des richesses, il a résolu cette préoccupation dans le budget 2017

Sur ces 1 299,792 milliards qui représentent plus de la moitié du budget national, une bonne partie, soit 254,761 milliards de F CFA, revient au ministère des Infrastructures pour des réalisations au niveau des routes. Elle servira à:

L’entretien courant des pistes rurales (2,1 milliards de F CFA)

L’entretien courant du réseau routier (12,1 milliards de F CFA)

La poursuite des travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) avec un budget de 10,8 milliards de F CFA

Une nouvelle donne qui devrait satisfaire Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma
Une nouvelle donne qui devrait satisfaire le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma

La réhabilitation et le renforcement de la route Koupéla-Fada et Koupéla-Gounghin pour 9,9 milliards de FCFA

Le renforcement des routes Gounghin-Fada-Piéla-Frontière du Niger pour un montant de 13,480 milliards de F CFA

L’aménagement des routes de désenclavement interne (Dédougou-Tougan et Kongoussi-Djibo)

Le bitumage de la route Didyr-Toma-Tougan

La réalisation des infrastructures entrant dans le cadre du 11 décembre 2017. Comme on le constate, le cap est mis sur les investissements et les infrastructures routières ne sont pas en reste.

Abouga Tagnan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *