Accueil » Coopération-Diplomatie » Burkina Faso-Portugal: Alain Francis Gustave Ilboudo a présenté ses lettres de créance

Burkina Faso-Portugal: Alain Francis Gustave Ilboudo a présenté ses lettres de créance

Le Président Marcelo Rebelo De Sousa reçoit les lettres de créance de l’Ambassadeur Ilboudo

L’ambassadeur du Burkina Faso en France, accrédité auprès du Portugal, Alain Francis Gustave Ilboudo, a présenté le 16 novembre dernier, ses lettres de créance au Président de la République portugaise, Marcelo Rebelo De Sousa.

C’était au cours d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée au Palácio de Belém (Présidence de la République) et a concerné quatre autres ambassadeurs non résidents, respectivement de la République du Laos, de la République du Yémen, de la République du Congo et de la République gabonaise.

A l’issue de la remise des lettres de créance, Alain Francis Gustave Ilboudo, selon les usages diplomatiques, a exprimé au Président de la République portugaise les amitiés du Président Roch Marc Christian Kaboré ainsi que son souhait de voir se développer les relations de coopération entre les deux pays.

En retour le Président Rebelo De Sousa a demandé de traduire son admiration au Président Kaboré ainsi qu’au peuple burkinabè pour les performances démocratiques enregistrées, et exprimé son souhait de renforcer les relations bilatérales.

Le Président de la République était entouré de Mme Teresa Ribeiro, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et à la Coopération, et de l’ambassadeur Alvaro Mendoça Moura, Secrétaire général du Ministère des Affaires Etrangères.

Avec le Secrétaire général du Ministère des Affaires Etrangères, Alain Francis Gustave Ilboudo avait eu la veille, un entretien après lui avoir remis les copies figurées de ses lettres de créance.

Durant son séjour au Portugal, Alain Francis Gustave Ilboudo s’est par ailleurs entretenu avec le directeur du département Afrique Subsaharienne, Miguel Cruz Silvestre, avec qui il a été dégagé les pistes pour une coopération au plan économique, notamment à travers l’Agence Portugaise pour l’Investissement et le Commerce Extérieur (AICEP) qui intervient dans plusieurs domaines tels l’eau, l’énergie, l’agriculture à travers des PME, et pourrait accompagner le Plan national de Développement économique et social (PNDES) dans le cadre du partenariat public/privé (PPP).

La série des entretiens diplomatiques s’est achevée avec le Directeur général de politique étrangère, Pedro Costa Peirera, qui s’est réjoui des perspectives de resserrement des relations et évoqué la perspective de signer des accords dans divers domaines. La signature d’un mémorandum sur les consultations politiques entre le Burkina Faso et le Portugal pourrait intervenir courant le premier trimestre 2018 à Ouagadougou.

A. B, AmbabfParis

www.ambaburkina-fr.org

service.presse@ambaburkina-fr.org

www.facebook.com/ambabfparis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *