Accueil » Société » Burkina: le Larlé Naba Tigré promet d’éradiquer la faim d’ici 2030

Burkina: le Larlé Naba Tigré promet d’éradiquer la faim d’ici 2030

L’agriculture et les œuvres caritatives, voilà ceux  à quoi se consacre le larlé naaba tigré après une longue carrière dans les postes politiques burkinabè. En effet, pour mieux expliquer ses stratégies et ses ambitions sur le plan agricole  du  bien-être de la population  en général, il a rencontré la presse le 20 février 2019 dans son palais à Ouagadougou.

le Larlé Naaba face à la presse,explique ses stratégies et ses ambitions sur le plan agricole du bien-être de la population en général

Investir dans le domaine agricole  pour sortir de la pauvreté. Tel est la conviction du larlé naaba tigré. Il s’y est consacré depuis un certain temps avec pour ambition, sortir le Burkina de la faim d’ici 2030. « Arrivé à la fin de la faim d’ici 2030 au Burkina » plus qu’un slogan, le Larlé Naaba a voulu que cela se concrétise sur le terrain. Aussi, il fait la promotion de deux produits phares aux valeurs nutritives et sanitaires élevés. Il s’agit du Moringa et du Mun-bean. Mais d’une manière globale pour la résilience alimentaire celui-ci dit vouloir à travers ses réalisations montrées le chemin aux jeunes le chemin à suivre. Il a donc à son actif plusieurs exploitations agro-sylvo-pastorale dans la région du plateau centrale dont celui de Toéghin et de Dapelgo. Il emploie plus de 300 femmes et environ 500 jeunes. A Toéghin par exemple, sur une superficie de 83 hectares, 18 hectares était consacré à la culture du maïs, 5hectares au niébé et le reste au sorgho blanc, au moringa et des plants de Jatropha. Pour l’heure, le larlé naaba prouve que la transformation suit la production avec l’acquisition en 2018 d’une machine à thé pour la transformation du moringa en thé. Il promet inondé les rayons de son produit d’ici Mars 2019.

la presse présente

Aussi au regard de ces prouesses et des différentes distinctions dont il a fait l’objet courant 2018, le larlé s’est dit être un homme comblé. En effet celui-ci le dit clairement « 2018 a été une année de grâce pour moi. C’est l’année ou après des décennies de travail, j’ai eu l’homologation du savon BELWET. Un savon antiseptique. J’ai été également fait champion national de la nutrition au Burkina Faso par le ministère de la santé. Le 15 février passé également j’ai été décoré à Mégué comme commandeur de l’ordre du mérite avec agrafe agriculture ».

Tout en se réjouissant de ces acquis, il promet que le travail sera toujours au rendez-vous en 2019 pour plus de prouesse. Déjà, il entend « travailler pour d’avantage vulgarisé le Mung-bean qui est un aliment médicament, vulgarisé l’irrigation solaire pour rendre possible la pratique de l’agriculture 12 mois sur 12 au Burkina ». Toute cette stratégie a-t-il confessé, vise à éradiquer la fin au Burkina d’ici 2030.

Par ailleurs, le larlé n’est pas seulement dans l’agriculture, il dit être aussi dans les œuvres caritatives. C’est ainsi qu’il entend doter le Burkina de 45 ambulances d’ici 3 ans. Il faut noter d’ors et déjà qu’il a fait don de 6 ambulances à plusieurs structures sanitaires dont l’hôpital Yalgado Ouédraogo le 12 février 2018.

Hamadou Ouédraogo  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *