Accueil » Nè Wendé » Le Burkinabè est devenu frelaté

Le Burkinabè est devenu frelaté

Si on demandait à moi Nè Wendé si c’était à refaire est-ce que je soutiendrais l’insurrection, je dirais non. Aujourd’hui-là, vu ce que je vois, je ne donnerai pas un tama pour soutenir l’insurrection populaire. Nè Wendé!

Parce que l’insurrection a fait du bien mais elle a surtout amené beaucoup de problèmes au Burkina Faso. Je mets le terrorisme de côté pour noter ce que nous-mêmes, insurgés, nous sommes devenus. Nè Wendé!

Quand chacun voyait qu’on pouvait ‘’le faire et y a rien!’’ au pays de Blaise et de son RSP, personne n’avait mal aux yeux pour se comporter comme nous le faisons de nos jours. Nè Wendé!

A la place de l’insurrection, j’aurais souhaité le coup d’Etat de Diendéré. Contre son maître Blaise Compaoré. Ça allait simplement être une révolution de palais et le Blasco serait en ce moment couché à Ziniaré, au milieu de ses arbres et de ses animaux. Nè Wendé!

Le Burkinabè est devenu frelaté, de très mauvaise qualité: son impolitesse, son incivisme, sa rapacité, son égoïsme, sa gloutonnerie, sa paresse, bref tous les mauvais comportements de l’homme! Le Burkinabè nouveau peut vendre le Burkina aujourd’hui, vendre sa mère ou vendre son père. Nè Wendé!

L’élection présidentielle de 2020 avance et voyez comment les présidentiables se bousculent pour se mettre sur la ligne de départ! Tout le monde a sa solution pour le bonheur du Faso. Même ceux qui n’ont pas de solution pour eux-mêmes. Nè Wendé!

Déjà, le Rocco a déclaré sa candidature. Kadré se bat pour avoir l’onction du CDP. MC Claver est dans la place. Il a déposé la Bible. Hermann et Salvador ont lutté en vain, lui, il a pris le témoin. Il y a tout naturellement Zèph. Nè Wendé!

Comme Tahirou a été flatté par son 3ème rang en 2015, le voilà qui rebelotte. Le coup d’Etat de Diendéré a eu le mérite de rapprocher Loada et Zida. Loada candidat ou Zida candidat, c’est blanc bonnet, bonnet blanc. Il y a un mentor dedans. Nè Wendé!

La ‘’bagarre’’ entre Loada et Soma va quitter le campus et le CAMES pour se déporter également sur la place politique, Soma ayant aussi vu que de conseiller politique à Kosyam, ça donne des idées de devenir le maître de céans. Nè Wendé!

J’espère qu’enfin Gilbert va aussi va se jeter dans la bataille, pour l’histoire. Lui qui a longtemps joué les soutiens-gorge, euh… les soutiens politiques plutôt. Pour sûr, Eddie ne s’en laissera pas compter, candidat du CDP ou pas, il va se lancer. Tout comme Salomon qui a déclaré que quel que ce soit le montant de la caution, il est partant. La liste va s’allonger au fur et à mesure que nous nous approcherons de l’élection. Échaudé par son coup d’essai qui n’a pas été concluant, le Mossi musulman du Plateau central tentera-t-il encore l’aventure? Pas si sûr. Nè Wendé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *