Accueil » Société » Cadre de Concertation des jeunes du Nahouri: une conférence sur l’autonomisation de la jeunesse à Pô

Cadre de Concertation des jeunes du Nahouri: une conférence sur l’autonomisation de la jeunesse à Pô

Le cadre de concertation des jeunes du Nahouri est une initiative des jeunes de la province permettant un dialogue  entre eux et une recherche de solutions aux problèmes qu’ils vivent.  Pour lancer ses activités, la structure a organisé une conférence publique ce samedi 2 novembre 2019 dans la salle de Zena Dam de la commune de Pô. Elle était animée par le professeur Moustapha GOMGNIMBOU  historien et le Dr Claude WETTA, économiste.

Les deux conférenciers de gauche à droite le professeur Moustapha GOMGNIMBOU

« Quelles synergies d’actions pour une meilleur vivre ensemble et pour l’autonomisation dans le Nahouri », tel est le thème de cette conférence subdivisée en deux parties à savoir la synergie d’actions présentée par le professeur GOMGNIMBOU et l’autonomisation par docteur Claude WETTA .Premier à intervenir, l’historien GOMGNIMBOU a défini la jeunesse comme la période de l’enfance à l’adolescence soit de 15 à 35 ans selon la CEDEAO et l’UA.

La jeunesse est confrontée à de nombreux problèmes au nombre desquels le chômage, la délinquance, les maladies…Pour qu’il y ait une synergie d’action il est nécessaire de respecter les valeurs africaines à savoir la considération des anciens, la solidarité, d’échanger et partager les informations entre eux.

Le conférencier a exigé aussi l’innovation des jeunes et la culture de l’esprit de créativité. Quant à Claude WETTA, il a mis l’accent sur l’autonomisation des jeunes qui passe par la prise en compte des difficultés sécuritaires du moment et la conjoncture économique mondiale.

La photo de famille

Ces problèmes jouent considérablement sur les conditions de vie actuelle et il est impératif de savoir s’organiser depuis l’école primaire jusqu’ au supérieur. Des associations peuvent être créées constituant des regroupements nécessaires à la solidarité et l’autonomisation.

Pour l’économiste il faut que les jeunes aient confiance en eux tout en agissant en synergie. A la fin des présentations deux personnes ressources madame Maimouna ADANA et Isaïe Tagnabou ont montré chacun l’expérience qu’ils ont et encouragé la jeunesse à éviter les facilités dans la vie. Seuls le travail et la détermination pourront sortir les jeunes des problèmes de chômage et de manque d’emplois.

Monsieur Abel ADACRO, promoteur de cette activité a dit toute sa satisfaction pour la tenue de ces occasions d’échanges qui sont un début d’autonomisation de la jeunesse de la province. Des projets structurants pourront être transmis pour recherche de financement. Il a dit toute sa gratitude aux deux conférenciers et à l’honorable député , A Joël AOUE pour sa présence.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *