Accueil » Gouvernance - Développement » Campagne agricole humide 2018- 2019: 16 milliards de CFA de matériels remis aux producteurs

Campagne agricole humide 2018- 2019: 16 milliards de CFA de matériels remis aux producteurs

Le maire de Pô a souhaité la création de boutiques de vente d’intrants de qualité à Pô

La saison agricole humide a été lancée le samedi 26 mai 2018 à Tiakané, village situé à 6 kilomètres de Pô, dans la province du Nahouri, par le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA. Outre le ministre de l’Agriculture, cette cérémonie de lancement a connu la présence des producteurs venus de tout le pays, d’autorités nationales, régionales, provinciales et communales, des partenaires techniques et financiers. Du matériel agricole a été distribué à des groupements de producteurs et l’engagement a été pris de produire plus de 5 millions de tonnes de céréales.

Le ministre de l’Agriculture lors de son speech

Sous le thème «renforcement de la veille face aux attaques parasitaires pour une réduction des pertes de productions agricoles», ce lancement officiel de la campagne agricole de la saison humide 2018-2019 a été une occasion pour le monde rural de fixer les objectifs pour la saison et préparer les ripostes contre les attaques des ravageurs et destructeurs de récoltes. Dans leurs interventions, le chef du village de Tiakané et le maire de la commune de Pô ont relevé quelques difficultés des paysans qui se résument au manque de matériel, d’intrants et de micros crédits. Victor ZANGUYO, le maire de Pô, a souhaité la création de boutiques de vente d’engrais à Pô car la province est inondée par les intrants du Ghana avec des qualités qui laissent à désirer.

Paul Kaba THIEBA lance l’attaque des chenilles

Quant à Moussa KONE, président national de la Chambre d’agriculture du Burkina, la présence des autorités, notamment le Premier ministre, témoigne de l’importance accordée au monde agricole. Pour lui, de nombreuses contraintes telles que la difficulté d’accès aux crédits, l’insuffisance des intrants, les attaques des chenilles légionnaires empêchent les producteurs d’atteindre leurs objectifs. Celui-ci a souhaité une création de brigadiers phytosanitaires afin de lutter contre les attaques de ces chenilles.

Les autorités présentes sur les lieux

Jacob OUEDRAOGO, ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, a saisi cette opportunité pour encourager les producteurs et leur dire les attentes et actions du gouvernement pour le monde agricole. Ainsi, la saison agricole écoulée a connu de nombreux problèmes entrainant un déficit de la production engendrant une situation alimentaire difficile dans une grande partie du pays. Pour ce faire le gouvernement a constitué une enveloppe de 81, 4 milliards afin de mettre en œuvre des actions de distribution gratuite de vivres, la vente de céréales à prix social, le soutien en intrants et équipements et à la prise en charge d’enfants malnutris.

Une vue du matériel remis aux producteurs

Monsieur OUEDRAOGO a invité les producteurs à redoubler de vigilance pour lutter contre les attaques des chenilles car les objectifs sont de 5.800.000 tonnes de céréales et de 1.517.300 tonnes de productions de rentes.

La cérémonie s’est achevée par une remise de semences améliorées, d’engrais, de matériels, d’animaux de trait d’un coût de plus de 16 milliards. Le Premier ministre a tenu à encourager les producteurs et a dit l’engagement du gouvernement à les accompagner car l’axe trois du PNDES y est consacré.

 

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *