Accueil » Campagne cotonnière 2017/2018: la SOFITEX et les producteurs accordent leurs violons

Campagne cotonnière 2017/2018: la SOFITEX et les producteurs accordent leurs violons

Relever les défis de la campagne cotonnière 2017/2018. C’est l’objectif principal de la tournée initiée par la Société burkinabé des fibres textiles (SOFITEX) dans les régions cotonnières de son ressort. Du bilan de la campagne écoulée aux perspectives pour celle qui s’annonce en passant par les difficultés, la SOFITEX et les producteurs de coton ont échangé à bâtons rompus.

… le directeur des transports et de la logistique de la société, Aboubacar Seye…
… le directeur des transports et de la logistique de la société, Aboubacar Seye…
Selon la région cotonnière, le DG de la SOFITEX…
Selon la région cotonnière, le DG de la SOFITEX, Wilfried Yaméogo…

En effet, cela est devenu une tradition à la SOFITEX. Avant le lancement de chaque campagne cotonnière, la société organise des fora d’échanges et d’information avec les producteurs de coton relevant de ses zones de production pour échanger autour de la dernière campagne, relever les difficultés rencontrées et prendre de nouveaux engagements pour celle à venir. C’est dans cette dynamique que la caravane de la SOFITEX a sillonné les régions cotonnières de N’dorola, Sindou, Houndé, Banfora et autres du 9 au 16 mai 2017.

A bâtons rompus, les producteurs de ces régions cotonnières et les membres des délégations de la SOFITEX ont échangé autour de la campagne qui vient de s’achever avant de porter leur regard vers celle qui s’annonce (2017/2018).

… chef du département de la production cotonnière et du suivi opérationnel Adama Traoré ont…
… chef du département de la production cotonnière et du suivi opérationnel Adama Traoré ont…

Du bilan dressé par la délégation de la SOFITEX, il ressort que la production cotonnière a connu une hausse de 16% comparativement à l’année écoulée. Si cette hausse a été mise à l’actif de tous les acteurs, la SOFITEX et ses partenaires ont cependant reconnu que les prévisions n’ont pas été atteintes. Toute chose qui selon eux, s’explique en partie par des poches de sécheresse et d’inondations constatées dans certaines localités, mais aussi par le retour au coton conventionnel qui a nécessité des efforts supplémentaires de la part des producteurs.

Regard tourné vers la campagne cotonnière 2017/2018

La campagne 2016/2017 étant achevée, la SOFITEX et ses partenaires que sont les producteurs de coton ont désormais le regard tourné vers la campagne qui s’annonce (2017/2018). Dans le cadre de cette campagne, les différentes missions de la SOFITEX qui ont échangé avec les producteurs de ces régions cotonnières ont porté à leur connaissance quelques informations y relatives. Ainsi, le prix d’achat du coton graine qui a connu une hausse de 10 F CFA par rapport à la campagne qui vient de s’achever est de 245 F CFA tandis que les prix de cession des intrants, des semences et des matériels de traitement sont restés approximativement les mêmes.

...aller échanger avec les producteurs de coton
…aller échanger avec les producteurs de coton

Ainsi, les 10 F CFA de plus représentent pour le DG de la SOFITEX, un bonus de la société aux producteurs qui du reste, doivent travailler à améliorer le rendement à l’hectare afin de tirer le maximum de profit des 245 F CFA. A chaque étape de la tournée, c’est d’ailleurs l’appel qui a été lancé à l’endroit des producteurs à savoir travailler à améliorer le rendement à l’hectare.

…conduit des missions de la SOFITEX pour …
…conduit des missions de la SOFITEX pour …

A certains endroits, le prix d’achat du coton graine a suscité des débats houleux de la part des producteurs qui souhaiteraient que celui-ci soit à 250 F CFA/kg. Après leur avoir dévoilé les efforts consentis par l’Etat burkinabé pour que les prix de cession des intrants soient les mêmes que ceux de l’année dernière, les producteurs ont finalement compris que tous doivent faire des sacrifices pour non seulement le bon déroulement de la campagne mais aussi pour le développement économique du pays.

Des producteurs de coton
Des producteurs de coton

Ainsi, ce sont-ils engagés à doubler d’efforts. Mais, ils souhaitent la mise en place rapide des intrants et la mise à leur disposition de semences de «qualité». Aussi, déplorent-ils le paiement et l’enlèvement tardifs du coton. Et la SOFITEX de les rassurer qu’elle mettra tout en œuvre pour remédier à ces situations. Par ailleurs la SOFITEX a demandé aux producteurs de faire des tests de germination pour s’assurer de la qualité des semences avant de les semer dans leurs champs.

Des producteurs de coton
Des producteurs de coton

Des consignes pour relever le défi de la campagne

Au regard des engagements pris par les producteurs pour la campagne 2017/2018, la SOFITEX a estimé opportun de leur donner des consignes afin de leur permettre de relever les défis. Ainsi, il leur a été recommandé de surveiller de très près le parasitisme, de faire le traitement phytosanitaire tel que préconisé par les techniciens, de faire des tests de germination pour s’assurer de la qualité des semences mises à leur disposition. Aussi, assurance leur a été donnée que des équipes de techniciens seront régulièrement avec eux afin de leur rappeler à chaque instant les bonnes pratiques. Comme pour les galvaniser, les producteurs ont été informés de la tenue du concours du meilleur producteur de coton qui remportera un tracteur six (06) chevaux tout équipé. A chacune des étapes de la tournée, l’équipe de la SOFITEX est repartie satisfaite du fait des engagements pris par les producteurs de coton qui disent être prêts à jouer leur partition dans l’atteinte des 650 000 tonnes de coton graine escomptés dans la zone SOFITEX.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *