Accueil » Gouvernance - Développement » Campagne de contrôle des projets immobiliers dans le «grand-Ouaga»: vingt-neuf promoteurs partagent Saaba

Campagne de contrôle des projets immobiliers dans le «grand-Ouaga»: vingt-neuf promoteurs partagent Saaba

Dans le cadre d’une campagne de contrôle  des projets immobiliers réalisés par les sociétés de promotion immobilière dans la province du Kadiogo, le  ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a constaté, au cours d’une visite  le mardi 14 mai 2019, la présence de vingt-neuf(29) promoteurs qui réalisent des projets immobiliers dans la commune rurale de Saaba.

Balma Apollinaire, un agent domanial à la mairie de Saba remet officiellement les document au DG du contrôle(en constume)

De 2008 à nos jours, le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a, à la faveur de la loi N° 057-2008/AN portant promotion immobilière au Burkina Faso délivré deux cent soixante-sept(267) agréments à des sociétés de promotion immobilière exerçants sur le territoire national. Cependant, il ressort de nombreux dysfonctionnement  dans le processus de réalisation des projets immobiliers principalement dans le « Grand-Ouaga » et certaines localités . Cela s’explique du fait notamment du non-respect des dispositions de la loi sur la promotion immobilière. Parmi ces dysfonctionnements, on peut énumérer la réalisation des projets fonciers en lieu et place des projets immobiliers, l’existence des promoteurs immobiliers agréés qui ne disposent pas de projets immobiliers.

Et pour mieux diagnostiquer ces  problèmes qui s’y trouvent dans ce milieu, s’assurer de la régularité des projets initiés et de vérifier le respect des dispositions techniques en matière  de la loi, le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a initié une campagne de contrôle des projets des promoteurs immobiliers. Prévue se déroulée du 14 mai au 29 juin 2019, les territoires concernés de cette campagne sont les communes rurales de Saaba, Tanghin Dassouri, Komki Ipala, Pabré, Koubri, Komsilga dans la province du kadiogo et Loumbila dans la province de l’Oubritenga.

Le directeur général du Contrôle Yacouba SIKO

Alors, débutée ce mardi 14 mai 2019  dans la commune rurale de Saaba,une délégation du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a visité le conseil municipal ainsi que les sièges de certains promoteurs qui y exercent  leurs projets immobiliers . L’objectif  général  visé par la campagne de contrôle des opérations d’aménagement et de construction  entreprises par les sociétés de promotion immobilière sur le territoire du grand Ouaga selon le directeur général du Contrôle, Yacouba Siko est de s’assurer de la régularité des projets initiés et de vérifier le respect des dispositions techniques en matière  de la loi. Aussi « par recommandation du ministre, nous allons  vérifier  certains documents administratifs des promoteurs » ajoute-t-il. Il s’agira de vérifier entre autre l’existence et la régularité de l’arrêté d’approbation du projet, l’autorisation de lotir, le permis de construire,les rapports de contrôle, du levé topographique et de l’implantation parcellaire, le rapport et les plans d’aménagement validés par la commission technique de suivi et de contrôle (COTESCO) ainsi que le respect des dispositions des conventions signées dans le cadre du programme national de construction de logements.

Au conseil municipal, Balma Apollinaire, un agent domanial à la mairie de Saba a présenté la liste de vingt-neu

une viste d’échange engagée avec ls promoteurs immobiliers

f (29) promoteurs immobiliers qui ont eu un avis favorable du conseil municipal.A Saaba, « il faut noter que depuis 2014 à nos jours, nous avons une liste de vingt-neuf (29) promoteurs immobiliers qui ont eu un avis favorable du conseil municipal ». Et ce qui se passe, explique-t-il, « est que les promoteurs et les propriétaires terriens sont invités à la mairie pour une formalité après une entente ente ses deux ». Car « ici, la mairie ne vend pas de terrain avec un promoteur mais ce sont les propriétaires terriens. Donc la mairie intervient si les deux sont d’accord pour signer des formalité selon les textes ».

Après donc la remise officielle des documents des promoteurs ayant reçu l’avis favorable de la mairie à la délégation, le cap est mis sur les sièges des promoteurs immobiliers. Mais si certains de ses promoteurs ont évité cette rencontre par peur de se faire sanctionner, d’autres comme la société immobilière GELPAZ et d’Abdoul’Service International ont trouvé cette visite, une collaboration et une opportunité pour apporter la lumière  aux populations.

le président et promoteur de la société Abdoul’Service international, Abdoul Ouédraogo

« Nous apprécions beaucoup cette visite ce matin qui est aussi longtemps attendu » a laissé entendre le président et promoteur, Abdoul Ouédraogo. Aussi, étant le premier promoteur à signaler sa présence à Saaba, en 2014, il a apprécié l’initiative du ministère. « Pour nous, œuvrant dans le domaine de la promotion immobilière à travers l’acquisition de logements décents et de parcelles pour les burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur, la société Abdoul’Services International a félicité le ministère pour cette visite d’échange afin d’apporter une lumière sur les problèmes de ce milieu ».signalant au passage que Ouagadougou regorge plus de deux cent cinquante (250 ) promoteurs mais peu exercent sur le terrain, M. Ouédraogo  a encouragé la délégation et l’exhorte à aller jusqu’au bout de cette campagne et de mettre en lumière les conclusions  pour éclairer l’opinion publique.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *