Accueil » Politique » CASEM du MATDSI: quelle stratégie pour relever les défis sécuritaires?

CASEM du MATDSI: quelle stratégie pour relever les défis sécuritaires?

Dresser le bilan de l’année 2016 et relever les défis en cours. Tel est l’objectif fixé par le ministère de l’Administration territorial de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure (MATDSI) à travers le premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2017. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre Simon Compaoré le vendredi 27 janvier 2017 à Ouagadougou.

Les participants vont dresser le bialn de l'année écoulée et relever les défis de l'année en cours
Les participants vont dresser le bilan de l’année écoulée et relever les défis de l’année en cours
Le présidium lors de l'ouverture des travaux
Le présidium lors de l’ouverture des travaux

«Mise en place du budget programme: quelle stratégie pour relever les défis sécuritaires et assurer une gestion rationnelle des ressources humaines?». C’est sous ce thème que se tient le premier CASEM de l’an 2017 du MATDSI. Cette rencontre qui se tient chaque année dans les différents départements ministériels va permettre aux participants, selon le ministre Compaoré, de faire le point de la période écoulée, à savoir les acquis et les insuffisances et de relever les défis qui sont «nombreux» pour cette année 2017. Elle va aussi offrir l’opportunité à son département, poursuit Simon Compaoré, de poser les bases d’une véritable révolution dans les trois domaines d’intervention que sont l’administration du territoire, la décentralisation et la sécurité intérieure.

Simon Compaoré a invité les participants à des échanges francs
Le ministre Simon Compaoré a invité les participants à des échanges francs

Ce tournant décisif se justifie à l’en croire, avec la mise en œuvre au plan national du budget programme 2017-2019, principe de gestion axée sur les résultats qui boostera inéluctablement le développement économique et social du Burkina. «Nous allons mieux nous organiser, mieux nous coordonner pour exécuter ce budget programme qui est un budget nouveau. Nous allons mettre tout le monde dans le bain mais aussi échanger des informations pour être au même niveau de compréhension et d’information pour mieux avancer ensemble», a assuré le ministre Compaoré.

Plusieurs communications seront au rendez-vous de cette rencontre. Il s’agit entre autres a cité Simon Compaoré,  des communications sur la situation sécuritaire, sur les grands projets du PNDES pour lesquels son ministère a une part active à jouer. «On terminera sur ce qui nous manque pour mieux fonctionner à savoir les questions de logistique, de gestion du personnel, de formation de nos ressources humaines», a-t-il conclu tout en invitant les participants à des échanges francs et ouverts.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *