Accueil » Economie-Finances » La Castel Beer se revêt d’une nouvelle tunique, mais le goût reste intact

La Castel Beer se revêt d’une nouvelle tunique, mais le goût reste intact

Les responsables de la Société de distribution de boissons (SODIBO) étaient face à la presse en cette matinée du vendredi 21 décembre 2018 pour présenter la Castel Beer (boisson alcoolisée) dans son nouvel habillage. Un relooking qu’ils ont bien voulu présenter au consommateur à travers la presse. Au programme, une séance d’explication sur ce nouveau revêtement ainsi que les motivations qui ont prévalu à ce changement. Par la suite, une visite guidée a permis aux journalistes de s’imprégner des conditions de fabrication de ladite boisson.

La Castel Beer dans sa nouvelle tunique

La Castel Beer change d’habit mais conserve son goût habituel. Un relooking pour répondre à un certain nombre d’exigences, selon M. Zallé chef de produits boissons alcoolisées à la SODIBO. Selon ses explications, «Castel Beer, marque éponyme et emblématique du groupe, reflète l’effort couronné de succès et les valeurs positives du continent africain». En outre, «afin de rajeunir l’identité visuelle de la marque et lui donner un caractère plus africain et plus moderne, tout en conservant ses codes couleurs, le groupe a décidé de relooker la Castel Beer».

Le responsable production et conditionnement, M. M’Boleho Georges, donnant des explications aux journalistes

Ce relooking, indique M. Zallé, met en exergue le caractère africain de la Castel Beer en ce sens que le pagne nommé «Addis-Abeba» typiquement africain apparait dans le nouvel habillage.

Pour rassurer la presse que ce changement de style n’affecte en rien le goût de la boisson, les journalistes ont eu droit à une visite guidée de la chaîne de fabrication de ladite boisson.

Mais pour débuter cette visite, les journalistes ont pu visiter le magasin de stockage du blé et du malt qui sont les matières premières nécessaires à la fabrication de la bière. Après le magasin de stockage, cap a été mis sur l’usine de production de la bière. Là, le responsable production et conditionnement, M. M’Boleho Georges, a servi de guide aux hommes de media, pour expliquer au mieux les conditions de production de la bière.

Les journalistes dans le magasin de stockage

Ainsi, la première étape consiste à laver les bouteilles à l’aide d’une laveuse. Cette laveuse fait un bain de soude à 2% chauffé à 80 degré des bouteilles. Ensuite, «les bouteilles sont rincées à l’eau simple, puis à l’eau traitée (sans chlore) car le chlore dénature le goût de la bière» a-t-il fait remarquer. Après ces lavages poursuit-t-il, le Service laboratoire contrôle les bouteilles pour s’assurer de leur propriété. C’est donc après toutes ces procédures qu’on procède au remplissage des bouteilles de bière explique le Responsable de conditionnement. Ce remplissage, précise-t-il d’ailleurs, se fait de telle sorte à ne pas laisser entrer d’air car «l’air, c’est l’ennemie de la bière, ça oxyde la bière».

Les journalistes admirant la chaîne de production

La dernière étape consiste à pasteuriser la biere pour «tuer la petite levure qui y reste afin de maintenir le taux d’alcool constant». La bouteille bien remplie et bien fermée est maintenant étiquetée et transmise par caisse au Responsable logistique et approvisionnement pour atterrir devant le consommateur final. «Vous voyez que ce sont les emballages qui changent et pas le goût», a indiqué le guide aux journalistes qui ont suivi tout le processus et qui ont eu pour certains l’occasion de goûter à la Castel Beer dans son nouvel emballage.

 

Madina Belemvire, Hamadou Ouedraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *