Accueil » Edito

Edito

Et si Golf avait fait comme le général Chiwenga!

Robert Mugabe, le père de l’indépendance du Zimbabwe, a démissionné ou, moins prosaïquement, a été démissionné. L’une et l’autre expressions se tiennent car il y a eu tout d’abord la contrainte de l’armée zimbabwéenne avec à sa tête le Chef d’état-major, le général Constantin Chiwenga. Un cousin lointain de Gomtibo Rawenga. La situation était pourrie depuis le limogeage du vice-président ...

Lire la suite »

Népotisme des potentats africains: y en a marre!

Les présidents de la pauvre Afrique s’abonnent de plus en plus à d’incroyables bêtises en allant du concept révoltant «Tu seras président, mon fils!», à celui relatif à la transmission sexuelle du pouvoir d’Etat dernièrement tenté au Zimbabwe. Des comportements aux antipodes de la démocratie et dont on a maintenant marre. Car à ce rythme, la démocratie familiale remplacera les ...

Lire la suite »

Oser faire le ménage

Les analystes politiques et une partie du peuple burkinabè estiment que le président Roch peut faire du Pays des Hommes intègres une nation émergente et prospère malgré la menace terroriste. A la seule condition qu’il accepte de faire le ménage autour de lui. Pas parce qu’il a un potentiel concurrent dans son propre camp, mais pour arrêter de subir des ...

Lire la suite »

La longue et difficile marche de l’Afrique vers la démocratie. Y parviendra-t-elle seulement un jour?

Les indépendances acquises, les pays africains, dans leur majorité, ont adopté le système des partis uniques. Quelques années plus tard, sont intervenus des coups d’Etat pour stopper certaines dérives de ces partis Etats. Les hommes en kaki qui sont arrivés au pouvoir ont fini par y prendre goût et ont troqué leurs tenues militaires contre des costumes-cravates ou des bazins ...

Lire la suite »

La route de 2020 se trace-t-elle d’elle-même pour le MPP?

Ces derniers temps, l’actualité nationale a été marquée par les rentrées politiques de différents partis politiques. Mais elle a surtout été dominée par la crise au sein de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), de la démission du gouvernement de Tahirou Barry et de son remplacement par Issouf Sawadogo, du Parti pour la Renaissance nationale (PAREN). Du coup, ...

Lire la suite »

Roch peut-il être «tranquilos» avec Simon?

Après la fameuse expression «point barre» de feu Salifou Diallo, ci-devant président de l’Assemblée nationale, revoilà le seul ministre d’Etat qui nous est créant une autre expression sorte de pidgin espagnol: «Vous pouvez rester tranquilos». Si c’était expression venait tout juste après la neutralisation préventive de terroristes, on allait sauter de joie, lancer un rot bien retentissant pour exprimer notre ...

Lire la suite »

La justice burkinabè est-elle devenue incompétente?

La justice est le ventre mou de la démocratie au Burkina Faso. Tous les regards sont tournés vers elle en ce moment. De nombreuses voix s’élèvent pour critiquer son inaction. Par ses agissements, elle éloigne les Burkinabè de la réconciliation. Dès le début de son mandat, le président Roch Marc Christian Kaboré a été accueilli par une grève des magistrats ...

Lire la suite »

Affaire UPC: on ne chasse pas le petit lièvre en riant!

D’une affaire au premier abord interne à l’UPC, la démission-création d’un groupe parlementaire par les députés dissidents commence à dépasser la crinière du lion, le symbole de l’UPC. Et pour cause, la mobilisation des militants de Ouagadougou pour obliger les créateurs du groupe parlementaire UPC-Renouveau démocratique (UPC-RD) à rendre purement et simplement leurs mandats. Autrement dit, ils doivent démissionner de ...

Lire la suite »

Pour une réconciliation véritable et durable, il faut la justice

Suite aux assassinats odieux de Norbert Zongo et de ses compagnons de route le 13 décembre 1998, le pouvoir de Blaise Compaoré avait été contraint de mettre sur pied un Collège de sages qui devait trouver les mécanismes nécessaires pour une sortie du Burkina Faso de la crise sociopolitique dans laquelle il était enlisé. Le Collège a fait des recommandations ...

Lire la suite »

Démission de Benoît Kambou: réconciliation difficile entre les Burkinabè?

Depuis le mois d’avril, il fait face à une fronde menée par 16 conseillers sur 21 que compte le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). Ceux-ci lui reprochent un manque de leadership et de résultats concrets. Benoît Kambou n’aurait pas résisté à la pression exercée sur lui par ses collaborateurs. Car la pétition de ses collaborateurs leurs ...

Lire la suite »

Cacophonie sur le retour de Blaise Compaoré: un bluff inutile et ridicule

Excès de zèle, politique politicienne, provocation, tentative d’intimidation des populations et du pouvoir en place, opération de promotion individuelle ou de groupe, manipulations de l’information, les visites faites à Blaise Compaoré se multiplient et sont toujours accompagnées de déclarations tapageuses. Les nostalgiques du régime déchu par l’insurrection populaire tentent régulièrement et par dépit de braquer les projecteurs sur leur ancienne ...

Lire la suite »

Déclaration de la Coalition des cadres et forces vives du Poni sur l’arrestation manu-militari de Nathalie Somé: inappropriée et dangereuse

Il est naturel que des membres d’une ethnie donnée, d’une nationalité déterminée ou d’une région militent activement pour l’épanouissement de leur ethnie ou pour le développement économique de leur région. Il peut même arriver que pour une cause juste les fils et filles d’une même région se défendent et se protègent. Un tel phénomène ne peut être condamné, au contraire. ...

Lire la suite »

A qui le tour?

La rentrée gouvernementale semble coïncider avec des actions fortes de lutte contre la concussion et la délinquance en col blanc, en vidant d’abord les tiroirs. En début de semaine dernière, l’ancien DG du FAFPA, Pathinda Alassane Ouédraogo, a été déféré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco), rejoignant ainsi son DAF qui y séjourne depuis trois mois ...

Lire la suite »

Roch, seul commandant à bord: les raisons qui militent en faveur d’un remaniement technique du gouvernement

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, est décédé le 19 août dernier à Paris. Avec Yalgado Ouédraogo (il a été élu président de l’Assemblée territoriale de Haute-Volta le 15 mai 1957 et il est décédé des suites d’un accident de la circulation le 21 juillet 1957), ils sont les seuls présidents de l’Assemblée nationale et plus largement les deux ...

Lire la suite »