Accueil » Edito

Edito

Tueries à Yirgou, Zoaga et Arbinda: la démission totale de l’Etat

Selon les chiffres du gouvernement, 62 personnes auraient été tuées à Arbinda dont 30 dans des affrontements communautaires. 9 autres ont été enlevées par des présumés terroristes. La tuerie d’Arbinda vient allonger la liste macabre de l’année 2019. Des Burkinabè massacrent des Burkinabè. Pendant que certains qualifient ces massacres de conflits intercommunautaires, d’autres parlent de massacres terroristes. On est tenté ...

Lire la suite »

Grèves et lutte contre l’insécurité ne font pas bon ménage

C’est peu d’affirmer que le Burkina Faso est devenu un pays de grèves. Les agents publics vont en grève en exigeant la satisfaction sans condition de leurs plateformes revendicatives. Ces grèves interviennent dans un contexte d’insécurité alors que le pays a besoin d’une union sacrée afin de venir à bout du terrorisme. Où trouver les ressources nécessaires pour satisfaire les ...

Lire la suite »

Floraison des stations d’essence à Ouagadougou: entre business et insécurité

Il est de notoriété publique que les Burkinabè sont de gros travailleurs. Le colon, les Ivoiriens et les Italiens pourront le témoigner. Partout où le Burkinabè passe, il se fait remarquer par son abnégation au travail et par son courage légendaire. Malheureusement, les Voltaïques puis les Burkinabè ont compris que le muscle ne construit pas toujours le monde et ne ...

Lire la suite »

Le FESPACO, 50 ans après ?

La marche douloureuse, mais finalement glorieuse du FESPACO Le Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou est né, faut-il le rappeler, de la semaine du cinéma africain créée en 1969 à l’initiative d’une quinzaine de personnes réunies à Ouagadougou en novembre 1968 pour se concerter et examiner une question évidente et lancinante : Pourquoi n’y a-t-il, sur les écrans de cinéma de ...

Lire la suite »

Quel type de Gouvernance faut-il pour un peuple agité?

Loué et ériger au rang de population jeune, mais plus éveillé d’Afrique, le peuple burkinabè, au lendemain de l’insurrection populaire d’octobre 2014, a été apprécié de par le monde, par les politiques internationales, pour avoir su chassé du pouvoir l’ex président Blaise Compaoré, en faisant barrage, à la voie de la modification de l’article 37 de la constitution burkinabè, devant ...

Lire la suite »

Nouvelle année 2019: bien amorcer le virage!

A l’orée de l’année nouvelle, nos pensées se tournent tout naturellement vers ceux qui ne pourront pas ou plus, physiquement, rompre avec nous le pain des vœux. L’année qui s’achève aura porté à chacun sa dose de joie, de douleurs aussi, toutes choses qui contribuent cependant à l’accumulation d’expériences dans cette université de la vie, rude certes, mais source de ...

Lire la suite »

Joyeux Noël & Bonne Année!

La Noël est là et la Saint Sylvestre avance à grands pas. Dans un moment de plus en plus digital, il demeure cependant des périodes de l’année durant lesquelles le partage et les joies de se retrouver ne sont pas virtuelles. La période des fêtes de fin d’année est, en ce sens, immuable. Les fêtes sont en effet perçues comme ...

Lire la suite »

20 ans après, Norbert Zongo mort, mais pas enterré

Qui de nous n’a pas pleuré le 13 décembre 1998, au moment où le peuple apprenait l’assassinat crapuleux du journaliste d’investigation Norbert Zongo? Ce jour-là, nos corps transpiraient, inondés de sueur, les habits complètement mouillés. Le stress et l’angoisse atteignaient leur paroxysme et nous plongeaient dans un état d’épuisement, les battements du cœur s’accéléraient et augmentaient d’intensité. Ces émotions nous ...

Lire la suite »

Il faut éviter de décorer des médiocres de l’Ordre du mérite au nom de la nation

La reconnaissance du mérite dans l’administration est un acte d’encouragement car la décoration d’un fonctionnaire ou agent de l’Etat démontre son comportement exemplaire. La distinction reflète, en principe, la ferveur et le sérieux d’un fonctionnaire au travail. Tous les «commis de l’Etat» doivent avoir rendu des services éminents au pays pour se voir remettre la décoration, comme celle de l’Ordre ...

Lire la suite »

Semaine de la Citoyenneté: les citoyens ont été divisés mais doivent se retrouver

La Journée nationale du Drapeau a été célébrée en rangs dispersés ce 29 novembre 2018. Pendant que certains entonnaient le Ditanyè pour la montée des couleurs dans les administrations, d’autres battaient le pavé pour dire leur désapprobation des nouvelles mesures prises par le gouvernement pour augmenter le prix des hydrocarbures que sont l’essence te le gasoil. Les uns et les ...

Lire la suite »

Procès du putsch manqué: les déclarations versatiles et incohérentes du général Diendéré inquiètent

Le procès du putsch manqué de septembre 2015 avait débuté le 27 février 2018 au Tribunal militaire. Le présumé responsable en chef de ce putsch le «plus bête» au monde tant il était inopportun et insensé, est l’ex-chef d’état-major particulier de la présidence du Faso, l’homme svelte de Yako, le général de brigade, Gilbert Diendéré. En effet, à la tête ...

Lire la suite »

Sanction des GSP: oui mais…

Mma, le gourdin du gouvernement est tombé sur la tête de gardes-prisonniers! Pour avoir mené un mouvement d’humeur sans avoir pris la peine de mesurer les potentielles conséquences, le syndicat actuel des Gardes de la sécurité pénitentiaire (GSP) est interdit d’activité et certains éléments ont été remis à leurs parents pour emploi. Aujourd’hui, pour embellir la démocratie, la république donne ...

Lire la suite »

Quand les Burkinabè répudient leur roi, ils le font pour de bon!

Depuis l’année 2017, on l’annonce de retour. Le président du Rassemblement démocratique populaire (RDP), Nana Tibo, a été le premier, depuis Bobo-Dioulasso, à annoncer le retour de Blaise Compaoré pour le 14 décembre 2017. Après lui, le coordonnateur national du Cadre d’expression démocratique (CED), Pascal Zaïda, a également réclamé le retour de tous les exilés politiques dont principalement l’ancien locataire ...

Lire la suite »

An 4 de l’insurrection: trouver les ressorts pour rebondir et sortir du bourbier

Ce 31 octobre 2018 marque le 4ème anniversaire de la chute du régime de Blaise Compaoré. Le 30 octobre 2014 en effet, les forces vives sont sorties massivement pour empêcher le vote de la loi modifiant l’article 37 de la Constitution qui limite le nombre de mandats présidentiels à deux, soit un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois. ...

Lire la suite »