Edito Archives - Les échos du Faso
Accueil » Edito

Edito

Votre quotidien prend un petit congé!

A compter de ce vendredi 03 août 2018, l’équipe de votre canal d’informations en ligne, Les Echos du Faso, va prendre un petit congé. Maintenant que l’école et ses examens sont finis, que les jeunes entament leurs vacances, que les membres du gouvernement hibernent pour préparer la rentrée, nous aussi nous partons en congés! Comme tout le monde. Comme chaque ...

Lire la suite »

Vote des Burkinabè de l’extérieur: qui a intérêt à ce que des faussaires élisent notre président de la république?

Hier 30 juillet 2018, l’Assemblée nationale a voté à la majorité le projet de loi relatif à la modification de la loi N°014-2001/AN du 3 juillet 2001 portant code électoral. 83 députés sur 123 présents à l’hémicycle ont adopté ladite loi. Même si les députés de l’opposition politique ont boycotté le vote, une chose est sûre, la bonne nouvelle est ...

Lire la suite »

Procès du coup d’Etat déjoué de 2015: attention au piège de la justice vengeresse

Le procès du putsch déjoué de septembre 2015 continue de se dérouler normalement à Ouagadougou la capitale du Burkina, avec tantôt des inculpés qui ne reconnaissent pas les faits à eux reprochés, tantôt des interpellés qui avouent partiellement leur responsabilité dans ce coup d’Etat irréfléchi. Mais au-delà des aveux, des résistances et des silences, ce que le Burkinabè Lambda attend, ...

Lire la suite »

Affaire Benalla en France: ainsi donc il y a des voyous partout!

En Afrique, les mouvements de défense des droits de l’homme auraient crié à l’autoritarisme du régime, à la dictature d’un pouvoir. On aurait dit que cela est le fait des pays toujours à la recherche de leurs marques démocratiques. Mais en France, il a fallu que la bastonnade d’un manifestant du 1er-Mai par un collaborateur du président Macron soit révélée ...

Lire la suite »

Le mal pernicieux du népotisme qui gangrène le Faso

L’actualité de ces derniers temps est marquée par la sortie des délégués des comités de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) de la Caisse nationale de sécurité sociale qui ont pris à témoin l’opinion publique sur le processus de recrutement opaque et partisan de travailleurs au sein de cette institution de la république. Ils disent avoir décelé à ...

Lire la suite »

Candidature de Roch en 2020: l’annonce ne suffit pas à lui offrir la victoire

Lors de son entretien télévisé le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré a, contre toute attente, annoncé sa candidature aux élections de 2020. Avant lui, le président Blaise Compaoré avait aussi l’habitude, par le biais de son homme de main, Salif Diallo, de se représenter. Mais contrairement à ses prédécesseurs, le président Kaboré est le premier président ...

Lire la suite »

Le président a tendu la main. Il faut la saisir pour le bien du Faso.

Ce week-end, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a bien été bavard. Sur les antennes de la radio privée Savane FM, située dans la banlieue de Ouagadougou, le Rocco s’est déplacé pour s’adresser à ses concitoyens à travers un entretien et les réponses aux questions des auditeurs. Le lendemain dimanche, c’est en direct du palais de Kosyam qu’il ...

Lire la suite »

Au-delà des diplômes, la compétence

Après huit mois d’études scolaires dans les différents établissements d’enseignement, les candidats au BEPC, BEP et CAP (315.235 candidats cette année) sont soumis ce lundi 18 juin 2018 à la composition de leur examen de fin de cycle. C’est l’heure de vérité pour tous les élèves en lice. Mais au moment où les enfants se battent pour obtenir leur diplôme, ...

Lire la suite »

Quel intérêt ont-ils à voir la ministre des Finances sur un siège éjectable?

Elle est une femme, mais pas comme les autres. Elle est talentueuse, intelligente, travailleuse, rigoureuse. En janvier 2018, quand les supputations allaient bon train sur l’identité de celui qui pouvait remplacer Paul Kaba Thiéba, son nom avait été cité, par les analystes politiques, parmi les potentiels prétendants. Qui plus est, Africa Performance Index (API) venait de la classer première ministre ...

Lire la suite »

Quand la France trie et tamise selon ses intérêts

Désormais, la stratégie pour se faire naturaliser Français est connue. La déclaration attribuée à Lord Palmerston, «L’Angleterre n’a pas d’amis ou d’ennemis permanents, elle n’a que des intérêts permanents», s’applique à merveille à la France qui, depuis l’époque coloniale, poursuit, sans état d’âme, ses intérêts en Afrique. Au-delà de la Françafrique, la Mère France a toujours eu un amour de ...

Lire la suite »

L’opposition et la société en général ont tort de regarder faire

La crise sociale qui oppose le gouvernement, plus précisément le pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré, aux organisations syndicales, a atteint une pente dangereuse. Les sit-in, grèves et autres manifs sont le quotidien des usagers de l’administration publique et des populations dans les campagnes. Jamais auparavant, dans ce pays, un pouvoir a tant souffert avec le mouvement syndical. Surtout que ...

Lire la suite »

Ainsi donc, la menace terroriste a mué?!

Les faits survenus au quartier Ragnongo, cette semaine, sont des signes symptomatiques des changements de stratégies des terroristes. Le message est on ne peut plus clair: désormais, la menace vient aussi de l’intérieur. Ainsi le voisin, l’ami, le frère, le compatriote, tous sont maintenant de terroristes potentiels. Tout le monde est suspect. C’est bien l’un des objectifs de ceux qui ...

Lire la suite »

Mois de Ramadan: halte à la surenchère des denrées de grande consommation

Les fidèles musulmans en bonne santé sont depuis hier 17 mai 2018 en carême. Ils vivront ainsi 29 ou 30 jours de privations, de prières, de dévotion et de partage. Le point culminant de ce mois étant sans doute «la Nuit du destin». Mais faut-il rappeler que pour le musulman pratiquant, tout n’est pas de s’abstenir de manger, de boire, ...

Lire la suite »

Confusion et perte des valeurs: où va le Burkina?

Au soir de sa vie, le grand philosophe et Prix Nobel de physique Albert Einstein disait: «De l’homme, je ne dirai plus rien, il est inconstant». Inconstant, métamorphosable, l’homme est changeant, ondoyant et divers, un vrai caméléon. L’homme peut adorer aujourd’hui ce qu’il a haï hier et vice-versa. Cette assertion se vérifie davantage chez nos hommes politiques qui manquent cruellement ...

Lire la suite »