Accueil » Edito (page 17)

Edito

Aux dignitaires du régime Compaoré: inclusion d’accord mais justice d’abord!

«Le pardon, l’inclusion, la paix». Voici des mots qui reviennent, de façon récurrente, sur beaucoup de lèvres en cette période de Transition. Les dignitaires de l’ancien régime de Blaise Compaoré, en particulier, ne cessent de faire usage de ces mots dans leurs discours au quotidien. Ce qui est d’ailleurs une bonne chose, puisque sans paix ni pardon et inclusion, aucun ...

Lire la suite »

Programme socioéconomique d’urgence de la Transition: il était vraiment temps!

Ce n’est vraiment pas très tôt! Peut-on être tenté de s’exclamer devant l’adoption en Conseil des ministres extraordinaire du lundi 16 mars 2015 d’un Programme socioéconomique d’urgence de la Transition (PSUT). Il a fallu attendre 5 mois après l’insurrection populaire et plusieurs heures de grèves et de manifestations, dont près de deux semaines pour les étudiants dans un contexte d’années ...

Lire la suite »

Transition: Blaise en Côte d’Ivoire, plus de peur que de mal au Faso?

«Transition au Faso: le processus avance, Blaise s’éloigne du pays». Ainsi, titrions-nous dans une analyse de la situation nationale publiée le 24 novembre 2014 sur le site de votre journal «les Echos du Faso». C’était au moment même où l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré quittait momentanément son exil de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire pour se rendre au Maroc. A ...

Lire la suite »

Dossiers d’assassinats: n’oublions pas les compagnons de Sankara et de Norbert

Le gouvernement a instruit le Garde des Sceaux, au cours du Conseil des ministres du 04 mars 2015, à prendre les mesures idoines pour donner une suite diligente aux grands dossiers en cours au Tribunal de grande instance de Ouagadougou dont les affaires Thomas Sankara et Norbert Zongo. Aussi, il a adopté un décret autorisant les ayants-droits de Sankara à ...

Lire la suite »

Armées: le niveau d’élitisme ne se crie pas, il se démontre

L’Armée tchadienne continue sa traque contre Boko Haram. Au vu des combats intenses qui se produisent sur les fronts de batailles et montrées à travers les images de télévisions du monde, on est tenté de dire que les soldats d’Idriss Déby sont réellement décidés à en découdre avec les djihadistes combattants sur les ordres de leur chef, Abubakar Shekau. En ...

Lire la suite »

Commerce au Faso: moraliser la pratique pour préserver la santé de tous

La morale est morte au Burkina Faso. Le président de l’Assemblée des députés du peuple, Dr Bongnessan Arsène Yé, avait fait, il y a plusieurs décennies, le triste constat que la morale agonisait. En effet, on constate, ici au Faso, la multiplication de pratiques qui sont en porte-à-faux avec les valeurs d’intégrité, de probité, de morale, d’éthique, bref de bon ...

Lire la suite »

FESPACO 2015: Que la fête soit belle!

La 24ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) ouvre ses portes ce samedi 28 février 2015. Le top de départ (pour ne pas dire le clap de départ) sera donné au Palais des sports de Ouaga 2000, au cours d’une cérémonie en présence des membres du gouvernement dont le président du Faso, Michel ...

Lire la suite »

Nominations d’ex-ministres de l’ancien régime: vivement que ce soit une fine stratégie et non une ruse de serpent

Nous avons déjà exprimé nos inquiétudes sur les nominations des anciens ministres de la Justice Dramane Yaméogo et des Droits humains et de la Promotion civique Julie Prudence Nigna-Somda, respectivement comme commissaire du gouvernement à la Cour des comptes lors du Conseil des ministres du 18 février 2015 et conseiller technique de la Chancellerie lors du Conseil des ministres du ...

Lire la suite »

Vindictes populaires: il faut arrêter ce boomerang

Le phénomène de l’incivisme gagne du terrain ici au Faso. En effet, on assiste depuis plusieurs années et ce, de façon récurrente, à des actes d’incivisme qui engendre des conséquences néfastes pour tous. Rien que la semaine dernière, des populations sont sorties massivement à Fada N’Gourma, dans la région Est du pays, pour s’en prendre violemment aux éléments de la ...

Lire la suite »

Nous voulons notre Conseil des ministres à 19 h!

Les forces vives de la Nation ont mené l’insurrection populaire pour que plus rien ne soit comme avant. Et ce plus rien ne soit comme avant signifie que l’on doit se débarrasser de la mal-gouvernance, avec ses corollaires comme la patrimonialisation du pouvoir, le népotisme, l’accaparement de l’économie et des affaires par une famille et ses stellites, la corruption, l’impunité, ...

Lire la suite »

Pourquoi l’info raisonne?

Nous avons choisi comme slogan de votre journal «l’info qui raisonne». Nous l’avons fait malheureusement sans expliquer le sens que nous donnons à cette sentence. Simplement parce que nous avons eu la faiblesse de croire qu’il était tout à fait normal que l’information amplifiée par Les Echos du Faso – pas n’importe quels échos qui tonnent au Faso mais LES ...

Lire la suite »