Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Certificat d’études primaires: 388 662 candidats dont 52,7% de filles en salle pour décrocher le premier diplôme scolaire

Certificat d’études primaires: 388 662 candidats dont 52,7% de filles en salle pour décrocher le premier diplôme scolaire

Les examens du Certificat d’études primaires (CEP) ont débuté ce matin à 7h30 sur toute l’étendue du territoire national. Le Top départ a été donné à l’école Nagbangré dans la commune de Koubri par le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Jean Martin Coulibaly, parti soutenir les candidats et vérifier que l’examen démarrait bien sur toute l’étendue du territoire.

Les candidats de Nagbangré ‘A’ lors de la visite du ministre de l’Alphabétisation
Les candidats de Nagbangré ‘A’ lors de la visite du ministre de l’Alphabétisation
Le ministre Jean Martin Coulibaly a encouragé les candidats à se relaxer pour réussir à leur examen
Le ministre Jean Martin Coulibaly a encouragé les candidats à se relaxer pour réussir à leur examen

«Ton école a organisé une journée de plantation d’arbres: raconte». C’est le sujet de rédaction marquant l’ouverture des épreuves écrites du CEP, session 2017 considéré comme le premier diplôme scolaire. Cette session regroupe au total 388 662 candidats repartis sur l’ensemble du territoire national dont 52,7% de filles. De quoi donner des motifs de satisfaction au ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Jean Martin Coulibaly, qui n’a pas manqué de le souligner. «C’est un indicateur qui est très important pour nous parce que cela signifie que les politiques de scolarisation des filles qui sont mises en œuvres depuis une dizaine d’années ont porté leur fruit et que les filles accèdent à l’école de la même façon que les garçons».

Au niveau de la région du Centre, les candidates sont également plus nombreuses que les candidats. La preuve, selon la directrice régionale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la région du Centre, Germaine Kaboré, ils sont au total 61 925 candidats dont 33 697 filles et 28 228 garçons.

Le ministre Coulibaly présentant l’enveloppe fermée contenant les épreuves de rédaction aux élèves
Le ministre Coulibaly présentant l’enveloppe fermée contenant les épreuves de rédaction aux élèves

La présence de Jean Martin Coulibaly à l’école Nagbangré A de Koubri pour le lancement officiel des examens du CEP considéré comme le premier diplôme scolaire, se veut un soutien du gouvernement aux candidats. «Nous avons échangé avec les enfants, nous avons essayé de les détendre parce que quand on est trop stressé, on peut manquer l’examen, pas parce qu’on ne connaît pas, mais parce qu’on n’a pas pu gérer le stress, …», a-t-il confié.

Tout en invitant donc les élèves à travailler de façon relaxe pour réussir à leur examen, le ministre Coulibaly a souhaité bonne chance à tous les candidats qui sont selon lui, l’avenir du Burkina. Aussi, a-t-il rassuré, «nous allons surveiller pour que tout se passe bien dans les jours qui suivent».

Hors mis quelques absences dont six garçons qui manquaient à l’appel ce matin, la directrice régionale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la région du Centre, Germaine Kaboré, a noté qu’aucune difficulté particulière n’a été signalée dans ce centre. «Les examinateurs sont à leur poste au niveau des différentes salles d’examens, les feuilles de compositions sont là», a-t-elle certifié tout en espérant que les absents se présenteront avant le début des épreuves.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *