Accueil » Nè Wendé » C’est celui qui est pressé qui achète tête du chien!

C’est celui qui est pressé qui achète tête du chien!

L’Assemblée nationale avait prévu, hier lundi, de passer en revue la modification du code électoral proposée par le gouvernement en vue de son vote. Comme les députés de l’opposition savaient que la majorité parlementaire allait accueillir favorablement le projet, ils avaient prévu de tenir une conférence de presse immédiatement après le vote à l’Assemblée. Nè Wendé!

L’examen du code était prévu pour 10 h. Donc, l’opposition parlementaire avait calé sa conf’ pour deux heures après, c’est-à-dire à midi pile. Nè Wendé!

Mais à 10 h, la session n’avait pas encore démarré. C’est à 12 h, à l’heure de la CDP (conférence de presse) de l’opposition, que l’examen a débuté. Voilà Zèph et ses camarades groggy, attendant en vain Godot, petits plats mis dans les grands et pancartes déployées. Nè Wendé!

Le pouvoir et l’opposition manquent souvent des occasions de gérer les situations avec calme, sérénité et élégance. Pourquoi s’empresser de tenir une conférence de presse dans des délais ténus alors qu’on dispose de la latitude pour bien se préparer? Il y a toujours, avant le processus de vote d’une loi, des préalables comme la prise de parole des groupes parlementaires et des interventions des députés. Nè Wendé!

Pourquoi alors négliger le facteur IMPRÉVUS pour se précipiter? D’ailleurs, la conférence est tenue par 3 groupes parlementaires qui devraient, j’en juge, se concerter pour parler d’une même voix. C’est vrai que l’opposition avait prévu de quitter aussitôt l’hémicycle dès lors que le processus de vote allait débuter. A-t-on compté avec les bouchons et la distance Baonghin Zone du Bois? Nè Wendé!

Mais voilà que des imprévus que Zèph a qualifiés de manœuvres politiciennes, comme si lui-même n’était pas politicien, sont venus foirer la CDP des groupes parlementaires de l’opposition. Si l’opposition avait prévu un ‘’rafraîchissement’’ pour les journalistes et les ‘’haricots’’ qui allaient profiter du beurre, le programme a été loupé. Il était quand même midi et retenir les reporters à l’heure du déjeuner, c’était faire courir le risque à certains de voir leurs plats ‘’jugés’’ à la maison. Nè Wendé!

Soit dit en passant, les conférences de presse qui se tiennent à midi ou ses parages doivent être des déjeuners de presse en bonne et due forme. Il y a des reporters qui mangent au R.U et d’autres dans des restos ‘’qui-me-connaît’’ qui ont des heures strictes. Ils ont donc des rendez-vous qu’il ne faut pas manquer, au risque d’avoir l’estomac au talon tout l’après-midi. Chers confrères, assurez-vous donc qu’il est prévu quelque chose pour caler la dalle avant d’assurer les couvertures médiatiques de midi. Nè Wendé!

Denis-le-filou, un Bissa vendeur de viande canine à Karpala, a vendu la tête du clebs à Zèph et ses camarades parce qu’ils étaient pressés et a réservé les bons morceaux pour Alasko et ses amis. Nè Wendé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *