Accueil » Lu, vu, entendu » Chambre de commerce: Apollinaire Compaoré bénéficie du soutien de la coalition des acteurs de l’économie

Chambre de commerce: Apollinaire Compaoré bénéficie du soutien de la coalition des acteurs de l’économie

La Coalition des acteurs de l’économie pour un commerce équitable a apporté au cours d’une conférence de presse organisée le samedi 26 novembre 2016, son soutien total à la candidature de Apollinaire Compaoré, candidat à la présidence de la Chambre de commerce.

Saïbou Koanda, membre de la coalition
Saïbou Koanda, membre de la Coalition

«La Coalition des acteurs de l’économie pour un commerce équitable soutient la candidature de Apollinaire Compaoré». C’est ce qui ressort de leur conférence de presse le samedi dernier. Pour Saïbou Koanda, membre de la coalition, ce choix se justifie d’une part par le fait que Apollinaire Compaoré a toujours été proche des commerçants. D’autre part, dit-il, M. Compaoré incarne le renouveau économique nécessaire à la consolidation de l’économie nationale. «Nous devons donc faire un choix judicieux pour un homme qui capitalise de l’expérience aussi bien sur le plan interne qu’international», a insisté M. Koanda.

De son avis, la jeunesse a besoin de s’abreuver à la source de l’expérience des hommes d’affaires matures qui peuvent conduire la barque économique dans un esprit de consensus et dans l’intérêt supérieur de la Nation sans discrimination aucune. Après avoir donc acquis 48 années de savoir-faire dans le domaine commercial et dans le monde des affaires, Saïbou Koanda a estimé. «Il n’y a aucun doute que le candidat Apollinaire pourrait être l’homme de la situation qui pourra faire profiter la jeunesse de son expérience».

En outre, la Coalition pense que la nouvelle Chambre de commerce doit être consensuelle pour prendre en compte toutes les sensibilités. Elle a donc lancé un appel aux autorités politiques et coutumières en l’occurrence le président de l’Assemblée  nationale, Salifou Diallo et le Mogho Naaba, empereur des mossis, d’intervenir pour qu’on ait véritablement un bureau consensuel. «Nous voulons que ces trois candidats s’entendent et aillent aux élections pour le bien de l’économie», a souhaité M. Koanda.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *