Accueil » Education-Enseignement-Recherche » CIOSPB: c’est parti pour la 2ème édition de la Semaine d’orientation des nouveaux bacheliers

CIOSPB: c’est parti pour la 2ème édition de la Semaine d’orientation des nouveaux bacheliers

Jusqu’à la fin de la semaine, les locaux du Centre national de l’information, de l’orientation scolaire et professionnelle et des bourses (CIOSPB) vibrent au rythme de la deuxième édition de la Semaine de l’orientation scolaire et professionnelle post-baccalauréat. Le lancement de l’événement a été donné le mardi 25 juillet 2017 par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga.

ciospbC’est dans une cours du CIOSPB pleine de stands d’exposition animés par des instituts et autres établissements privés d’enseignement supérieur au nombre de 28 que la cérémonie s’est déroulée. A l’occasion, le ministre Maïga a invité les nouveaux bacheliers et leurs parents à faire le déplacement du CIOSPB pour échanger avec «les professionnels qui ont été formés pour l’orientation» afin de faire de bon choix en termes de filière dans le cadre de l’enseignement supérieur.

Du reste, dira la Directrice générale du CIOSPB, Lydia Rouamba, la semaine de l’orientation a été voulue pour mettre sur un même espace universités publiques et privées en vue d’offrir aux nouveaux bacheliers de trouver les meilleures réponses à leurs soucis de choix de filière d’étude avant la rentrée. Le CIOSPB, assure sa directrice générale, est là pour aider les élèves et étudiants à choisir de façon éclairée l’orientation qu’ils voudront. Ce qui les met à l’abri d’une orientation hasardeuse imposée.

Le ministre de l'Enseingenement superieur de la Recherche scientifique et de l'Innovation pr Alkassoum Maiga
Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr. Alkassoum Maiga, a dénoncé l’absence  des universités publiques au niveau des stands (image d’archives)

De l’avis du ministre de l’Enseignement supérieur, «l’orientation doit être faite en fonction du consommateur final de la personne formée». C’est pourquoi, précise-t-il, la recherche et les entreprises doivent être là, à ce rendez-vous de l’orientation académique. Pour ce faire, il importe, selon lui, de démarcher les entreprises pour les inviter à participer à l’initiative. Celles-ci pourraient rassurer les nouveaux bacheliers quant à la viabilité de l’issue de leur choix.

A l’endroit des universités publiques qui ont brillé par leur absence au niveau des stands, le ministre Alkassoum Maïga a lancé l’invite à prendre part à cette initiative de la semaine de l’orientation, en occupant des stands d’exposition et bien les tenir. En se tenant à l’écart, dénonce le ministre, les universités publiques ne rendent pas service aux futurs étudiants qu’elles sont pourtant censées accueillir massivement.

A noter que la Semaine de l’orientation est une initiative conjointe du CIOSPB et de l’Union nationale des établissements d’enseignement privé laïc (UNEEPL). Au cours de la cérémonie d’ouverture de cette deuxième édition, le président de l’UNEELP a justifié la trouvaille par le fait, entre autres, que le développement auquel aspire légitimement notre pays requiert l’affluence d’investisseurs étrangers. Or, ceux-ci «ne viendront pas dans un pays s’ils ne sont pas sûrs d’y trouver une main-d’œuvre qualifiée». Et il se trouve que cette qualification est fortement fonction des bonnes orientations académiques qu’auront faites les apprenants.

Signalons que le ministre Alkassoum Maïga a saisi l’occasion de cette cérémonie de lancement de la Semaine de l’orientation pour inviter les premiers responsables du CIOSPB à une bonne gestion des bourses d’études au profit des admis (38,13% des candidats présentés) au bac 2017. Précision interpellative à l’appui: «Faites en sorte que nos bourses soient bien gérées!» Le seul critère d’attribution des bourses doit être, selon le ministre, celui du mérite.

Paangui Parè

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *