Clôture du 2e congrès de l’UPC: Zéphirin Diabré répond à ses détracteurs - Les échos du Faso
Accueil » Politique » Clôture du 2e congrès de l’UPC: Zéphirin Diabré répond à ses détracteurs

Clôture du 2e congrès de l’UPC: Zéphirin Diabré répond à ses détracteurs

L’UPC a clos dimanche, les travaux de son deuxième congrès ordinaire qui a débuté le samedi 21 juillet 2018 au Palais des sports de Ouaga 2000. Au regard de la mobilisation dont les militants ont fait montre, Zéphirin Diabré est convaincu que l’UPC bénéficie toujours de la même estime dans l’opinion.

Zéphirin Diabré a été reconduit à son poste pour le leadership dont il a fait preuve

«Notre parti bénéficie toujours de la même estime dans l’opinion. J’ai participé comme vous (journalistes) a beaucoup de congrès. A vous de mesurer pour voir si le lion est tombé», a déclaré Zéphirin Diabré qui s’est dit touché également par la présence des femmes qui sont venues d’elles-mêmes et qui étaient prêtes à l’accompagner de son domicile au Palais des sports à pieds. Il a donc remercié l’ensemble des militants et structures pour ce travail «extraordinaire qui va clouer le bec à tous les oiseaux de médisance et de mauvais malheur».

En plus de cela, le président du parti du lion a aussi fait remarquer la forte présence des membres du CFOP. Toute chose qui va aussi permettre à l’entendre, de «tordre le coup à certaines rumeurs» qui disent que ça ne marche pas au CFOP. «Ce n’est pas parce que deux perroquets ont démissionné d’un troupeau que le troupeau est tombé», a-t-il tangué. Pour M. Diabré, cette forte solidarité s’exprime d’abord au niveau de la coalition des forces démocratiques pour le vrai changement.

Sur ce plan, il a soutenu qu’il faut sortir des cachoteries. «On est opposants. Ils étaient au pouvoir, on n’a pas été d’accord avec ce qu’ils voulaient faire, il y a eu l’insurrection, ils sont tombés, donc c’est passé. On ne va pas continuer pendant mille ans à en parler. La sanction a eu lieu, s’il a des gens du CDP, de l’ADF-RDA qui ont fait des choses, que la justice gère ça. Mais la politique continue», a-t-il déclaré tout en poursuivant: «Quand j’entends certains au MPP dire que l’UPC est avec le CDP, eux-mêmes ne sont-ils pas à l’Assemblée nationale avec le CDP? Quand ils voient les députés du CDP, ils ne leur disent pas bonjour?», s’est-il interrogé. Pour Zéphirin Diabré, le CDP est un parti légal et non un parti clandestin. «Si on estime que le CDP ou l’ADF-RDA n’ont pas droit d’être dans la République, qu’on prenne une loi pour le faire savoir. Mais s’ils font de la politique, il faut forcément une sorte de courtoisie à leur égard», a-t-il indiqué.

Zéphirin Diabré reconduit à son poste

Le président du parti a été reconduit à son poste pour le leadership dont il a fait preuve depuis la création du parti selon les congressistes. Acceptant volontiers d’occuper une fois de plus ce poste, Zéphirin Diabré a promis que l’UPC va prendre en charge le dossier de la réconciliation nationale parce que dit-il, «ceux qui sont au pouvoir visiblement, soit ça ne les intéresse pas, soit ils ne peuvent pas. Comme le pouvoir MPP n’a pas de programme en la matière, l’opposition va s’assumer».

En plus de M. Diabré, le premier vice-président, Denis Nikièma conserve son poste. Le poste de deuxième vice-président est occupé désormais par Adama Sosso. Un fait majeur à souligner est l’entrée à l’UPC de Hamadou Diemdoda Dicko de l’Union pour un Burkina nouveau comme 4e vice-président du parti.

Madina Belemviré et Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *