Accueil » L’impertinent » CMA du 30: l’incivisme dans toute sa laideur!

CMA du 30: l’incivisme dans toute sa laideur!

 

Les responsables de l’Hôpital de district de Bogodogo (ex-CMA du secteur 30) ont mis en place un système de gestion de l’hôpital et des patients qui n’est pas du goût de certains accompagnants. La structure s’est dotée de bâtiments neufs pour abriter certains services dont la maternité. Le principe instauré est «1 malade, 1 accompagnant». Mais les accompagnants veulent se comporter comme s’ils étaient à Rood-woko.

Un accompagnant s’adresse à un malade à travers la grille abîmée

Des heures sont déterminées pour les visites afin de permettre aux personnels soignants de s’occuper des malades et aux malades de se reposer. Nous nous sommes rendu à la maternité pour une visite à une malade ce week-end. Nous qui sommes habitué à l’Hôpital Yalgado, nous croyions que les portes seraient ouvertes à 10h00. Mais les vigiles nous ont fait savoir que l’heure de visite de l’après-midi commence à 12h30, même le week-end.

Nous avons dû patienter tout en observant les faits et gestes des uns et des autres. Les vigiles qui filtrent les entrées sont l’objet d’injures par des accompagnants qui veulent forcement rentrer dans les salles d’hospitalisation et se regrouper autour des malades.

 

Grille abîmée pour faire passer la nourriture. Bonjour les moustiques!

Il est formellement interdit d’apporter de la nourriture dans les salles d’hospitalisation parce que l’hôpital sert à manger aux malades. Quiconque apporte sa nourriture la consomme à l’extérieur. Mais les femmes qui défilaient tenaient à faire rentrer des plats cuisinés à la maison. Les fenêtres des salles étant protégées par de fines grilles, des accompagnants les ont percées pour faire passer la nourriture afin de contourner les règles imposées et communiquer avec les malades par les fenêtres. Conséquence, la nuit, les salles sont envahies par les moustiques, se plaignent des accompagnants qui qualifient cet acte d’incivique. «Qui osera faire cela chez lui à la maison?» s’est interrogé un accompagnant, indigné.

Le CMA fait l’objet d’un nettoyage 3 fois dans la journée. Pendant notre attente, les agents chargés du nettoyage ont eu du mal à faire bouger certains accompagnants dans le couloir pour effectuer le nettoyage.

Mais nous avons entendu des malades féliciter le corps médical pour la qualité des soins et des prises en charge, contrairement aux autres hôpitaux, surtout Yalgado. Elles ont dit du bien de la gratuité des soins parce qu’elles ne dépensent pratiquement rien dans cet hôpital. Pourvu que ça dure.

L’Impertinent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *