Accueil » Ca se passe à l'assemblée » CNT: les députés approuvent quatre projets de loi

CNT: les députés approuvent quatre projets de loi

Réunis en séance plénière sous la présidence du vice-président Honoré Lucien Nombré le jeudi 7 mai 2015, les députés de la Transition ont marqué leur accord pour la ratification de quatre projets de loi.

Le ministre François Lompo, accompagné de ses proches collaborateurs est sorti satisfait de cette plénière
Le ministre François Lompo, accompagné de ses proches collaborateurs est sorti satisfait de cette plénière

Les deux premiers dossiers appelés en discussion sont relatifs à l’accord de don conclu le 2 février 2015 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (AID) pour le financement additionnel du Projet sectoriel Eau en milieu urbain (PSEU) et celui portant accord de prêt conclu le 9 janvier 2015 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et le Fonds africain de développement pour le financement du Projet de renforcement de la résilience des populations à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2SRS).

En l'absence du président Sy, c'est le premier Vice-président qui a présidé la plénière
En l’absence du président Sy, c’est le premier Vice-président qui a présidé la plénière

A l’issue de la présentation du rapport de la Commission des affaires étrangères de la sécurité et de la défense (CAESED) et passée l’étape du débat général, c’est à l’unanimité que la représentation nationale approuvera les deux projets de loi portés par le gouvernement représenté par le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité alimentaire.
Respectivement d’une valeur de 40 milliards et de 20 milliards, ces deux projets contribueront à la fourniture et l’installation de conduites de transfert d’eau, à l’augmentation des capacités de stockages d’eau et de la construction de stations de pompage d’eau, l’extension des réseaux secondaire et tertiaire de distribution d’eau y compris la réalisation de 26 000 branchements sociaux et 80 bornes fontaines. Une partie de ce financement servira à la réalisation de 3 nouveaux barrages et la réhabilitation de 4 autres, ainsi que l’aménagement de plusieurs hectares de périmètres irrigués.

Les députés ont marqué leur accord pour la ratification des quatre projets de loi.
Les députés ont marqué leur accord pour la ratification des quatre projets de loi.

Quant aux deux autres projets de loi, ils sont relatifs à la ratification des accords de don conclus entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement pour le financement additionnel de la productivité et de la sécurité alimentaire (PAPSA) et à la ratification des accords de prêt BID, ISTISNA’A conclu le 15 janvier 2014 en Arabie Saoudite entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID) pour le financement du projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire au Burkina Faso. Comme les précédents projets, c’est à l’unanimité que les membres du CNT, donné leur quitus à la ratification de ces projets qui visent à l’accroissement de la production globale et à l’amélioration des systèmes de productions pour satisfaire durablement les besoins des populations à l’horizon 2015. Le coût du premier projet est évalué à près de 38 milliards tandis que celui du deuxième est de plus de 26 milliards. En outre elle entend porter le taux d’utilisation des semences améliorées de 10% à 50% et faire passer celui des engrais de 9 Kg à 15 Kg à l’hectare en 2015.Au terme de cette plénière François Lompo s’est dit satisfait de l’intérêt que le Conseil national de la Transition a accordé à ces projets de loi qui ont pour objectifs d’«améliorer les conditions de vie des populations vulnérables».
W. DAVY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *