Accueil » Société » Commémoration du 30ème anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara: la Ligue des jeunes du Burkina dévoile son programme d’activités

Commémoration du 30ème anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara: la Ligue des jeunes du Burkina dévoile son programme d’activités

La Ligue des jeunes du Burkina (LJB) va commémorer cette année comme à l’accoutumée, le 30ème anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara, du 13 au 15 octobre 2017 à Bobo-Dioulasso. Elle a de ce fait animé un point de presse le lundi 9 octobre 2017 à Sya pour dévoiler son programme d’activités.

Les principaux animateurs de la conférence de presse

Cette commémoration qui se fera en même temps que le 7ème anniversaire de l’existence de la Ligue des jeunes du Burkina a pour thème, «le sankarisme comme alternative au développement du Burkina».

Au programme des activités, une conférence publique autour du thème, des remises de dons à des centres de santé de la ville, un don de sang, un concert live gratuit (le 15 octobre) qui verra la prestation d’artistes engagés.

Des hommes et femmes de médias à la conférence de presse

Aussi, cette conférence de presse a été le lieu pour les membres de l’association de réaffirmer leur engagement en faveur de la vérité et de la justice pour le père de la révolution d’août 1984. «Malgré que la contre-expertise n’ait pas permis l’identification formelle des restes du président Thomas Sankara et de ses camarades, nous disons que cela ne saurait entraver en rien les procédures judiciaires en cours», ont-ils martelé.

Pour la Ligue des jeunes du Burkina, cette situation n’est pas étonnante en ce sens que le dossier Sankara dérangerait au-delà des frontières du Burkina Faso. Pour elle, la solution est simple: «Plusieurs témoins du drame sont encore vivants en l’occurrence Blaise et Diendéré. Il faut les interroger afin qu’ils disent à l’opinion nationale et internationale là où ils ont non seulement caché le corps du capitaine Thomas Sankara, mais aussi à qui appartiennent les tombes au Conseil de l’entente». Les réponses à ces questions selon eux, contribueront à la manifestation de la vérité, donc de la justice pour Thomas Sankara.

Eloi Sawaodo, président national de la Ligue des jeunes du Burkina

Ainsi, la Ligue des jeunes s’est dite favorable au retour au bercail de Blaise Compaoré. Cependant, elle s’est offusquée quant aux tapages que font certains pour annoncer son retour triomphal. Pour la Ligue des jeunes, c’est de la pure provocation qui pourrait déstabiliser le pays. «Nous ne sommes pas contre le retour de Blaise Compaoré. C’est d’ailleurs notre souhait afin qu’il soit entendu sur certains dossiers comme l’assassinat de Thomas Sankara. Cependant, nous déplorons les tapages médiatiques pour annoncer son retour triomphal. Personne n’a dit à Blaise Compaoré de quitter le pays. On a juste dit de ne pas toucher à la constitution», s’est offusqué Eloi Sawaodo, président national de la LJB qui du reste, a prévenu que si le 14 décembre 2017 Blaise Compaoré n’est pas à Ouagadougou, Nana Thibault et ses compagnons devront le rejoindre à Abidjan.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *