Accueil » Politique » Commune de Andemtenga: la CENI dépose plainte contre des notables coutumiers

Commune de Andemtenga: la CENI dépose plainte contre des notables coutumiers

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Hamed Barry, a annoncé lundi que son institution a porté plainte contre des chefs coutumiers dans le village de Tambella Peulh dans la commune de Amdemtenga pour avoir empêché plus de 30% des inscrits d’accomplir leur devoir civique. C’était à l’occasion de la proclamation des résultats provisoires des partielles.

La CENIselon son président a déposé plainte contre des chefs coutumier
La CENI, selon son président, a déposé plainte contre des chefs coutumiers

«Aucune loi ne doit gouverner les élections en dehors du Code électoral», a tangué Newton Hamed Barry faisant allusion au comportement de certains notables coutumiers dans le village de Tambella Peulh qui ont empêché plus de 30% des inscrits de pouvoir voter. En effet, selon le président de la CENI, des chefs coutumiers sous le «fallacieux» prétexte que ces inscrits sont inconnus du village et qu’ils n’ont pas au préalable demandé et obtenu l’accord du chef pour se faire transférer pour certains et se porter candidats pour d’autres, ont dressé les populations pour empêcher ces électeurs régulièrement inscrits sur la liste du village de voter.

Après avoir tenté en vain de raisonner les auteurs des entraves, la CENI a selon son président, décidé de prendre ses responsabilités. «Nous avons devant ces irrégularités très graves, décidé sous le fondement de l’article 117 du Code électorale, de porter plainte contre ces auteurs», a insisté Newton Hamed Barry.

Hors mis ces irrégularités constatées dans ce village, le président de la CENI a assuré que dans l’ensemble, le processus s’est relativement bien tenu. Toute action humaine n’étant pas parfaite, Newton Hamed Barry a reconnu qu’il y a des réglages à faire et «nous allons nous y atteler dans les jours à venir afin d’instaurer une gestion qualité à la CENI».

Témoignant sa reconnaissance à tous les acteurs qui ont contribué à la réussite de ce scrutin, le patron de la CENI a admis que si les travailleurs ont été aussi excellents, c’est grâce à la clairvoyance des équipes dirigeantes qui les ont précédées. Pour cela, «nous leur rendons un hommage pour la qualité de l’outil qu’ils nous ont légué».

Il faut rappeler que pour ces partielles, 19 partis politiques et un regroupement d’indépendants ont compéti dans les 19 communes pour s’adjuger les votes des 281 279 inscrits et conquérir les postes des 814 conseillers qui étaient en jeu. Le taux de participation au niveau national des 19 communes était de 57,09%.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *