Accueil » Gouvernance - Développement » Commune de Gorom-Gorom: bilan des actions menées en 2018, perspectives pour 2019, le conseil municipal fait le point

Commune de Gorom-Gorom: bilan des actions menées en 2018, perspectives pour 2019, le conseil municipal fait le point

La conseil municipal de la commune de Gorom-Gorom a organisé, le samedi 12 janvier 2019, avec l’appui financier de la mine d’or d’Iamgold Essakane S.A, la journée de redevabilité avec la population. Il s’est agi au cours de cette journée, de dresser le bilan de la gestion de la commune au cours de l’année 2018 et de dégager les perspectives pour l’année 2019. Placée sous la présidence du Haut-commissaire de l’Oudalan, l’ouverture de cette session a connu la participation des différents maires de la région du Sahel, du représentant du directeur général d’Essakane S.A, des élus locaux et des populations locales.

Le gouverneur (cravate rouge) a présidé l’ouverture des travaux de la journée de redevalibite

«Cultiver chez les élus locaux le réflexe de redevabilité aux citoyens dont la gestion des affaires locales; améliorer la notion de contrôle citoyen de l’action publique grâce à l’enracinement d’une culture d’interpellation; solliciter l’accompagnement des partenaires techniques et financiers dans la réalisation des projets de développement communale et présenter les perspectives pour l’année 2019 à la population et aux PTF».

Tels sont les objectifs fixés par la commune de Gorom-Gorom à travers l’organisation de sa journée de redevabilité. Cette activité s’inscrit, selon le maire de la commune de Gorom-Gorom, Ibrahim AG Attahir, dans la mise en œuvre des engagements pris avec les populations locales de rendre compte annuellement de la gestion de la municipalité. Elle a donc consisté à dresser le bilan des activités menées par la commune au cours de l’année 2018 et de dégager les perspectives pour cette année 2019.

Des réalisations non négligeables à mettre à l’actif du conseil municipal, on peut noter, entre autres, dans le domaine de l’éducation, la construction de neuf écoles et l’érection en cours de trois autres.

Dans le domaine de la santé, explique le maire, la commune a réalisé un complexe sanitaire équipé dans le village de Béija, trois salles d’hospitalisation équipées, et installé des panneaux solaires au CMA de Gorom-Gorom. Toutes ces actions dans le domaine de la santé ont coûté au budget de la commune la somme de 173 164 245 francs CFA.

Cette journée a été marquée par le lancement de la.coupe du maire

Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, indique Ibrahim AG Attahir, «nous avons réalisé plus de cent forages dans la commune de Gorom-Gorom». Il faut noter que lors de son élection, le maire s’était engagé à doter au cours de son mandat, les 82 villages de la commune d’un forage chacun. «Aujourd’hui, il n’y a que cinq villages qui n’ont pas encore eu de forages parce que certains villages, en fonction de leur taille, ont bénéficié de deux à trois forages. Mais nous allons cette année être en mesure de respecter cette promesse que nous avons faite à la population», a-t-il assuré. A cet effet, en termes de perspectives, il a promis que d’ici la fin 2019, la commune va réaliser les forages dans les cinq villages restants et rebelotter dans d’autres villages.

En plus de ces domaines, il faut souligner que la commune est également intervenue dans le domaine de l’hydraulique, des infrastructures marchandes, de l’aménagement de la voirie urbaine, de l’employabilité des jeunes…

Comme perspectives pour cette année 2019 dans le domaine de l’éducation, s’inscrivant dans la même ligne droite que le président du Faso de bannir les écoles sous paillotes, la commune a décidé de faire de ce problème son cheval de bataille. «Nous avons dans la commune de Gorom-Gorom quatre écoles sous paillotes et nous avons prévu de construire cinq écoles de trois classes chacune. Les quatre écoles seront pour résorber les écoles sous paillotes et la cinquième sera dans le village administratif  de la commune qui n’a pas encore d’école», a-t-il rassuré.

Le maire de la commune de Gorom Gorom lors de la.présentation

En plus de cela, a dévoilé le maire, la commune prévoit la construction de deux CSPS à Touro et Set-Séré, la construction de la Maison de la femme, la réalisation de neuf forages… «Nous travaillons pour que toute la communauté de la commune de Gorom-Gorom soit satisfaite des actions du conseil municipal», a-t-il dit.

Par ailleurs, il faut souligner que cette journée de redevabilité a été suivie du lancement de la coupe du maire, marqué par un match de gala entre l’équipe de Gorom-Gorom et celle d’Essakane.

Madina Belemviré

Encadré

La commune urbaine de Gorom-Gorom est située à l’extrême Nord du Burkina, à l’intérieur de la boucle du Niger. Elle est distante de 57 kilomètres de Dori, chef-lieu de la région du Sahel. Peuplée de 106 000 habitants, elle compte cinq secteurs et quatre-vingt deux villages rattachés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *