Accueil » Gouvernance - Développement » Commune de Guiaro: 11 jeunes outillés et prêts à protéger la faune et la flore

Commune de Guiaro: 11 jeunes outillés et prêts à protéger la faune et la flore

Le premier adjoint en entretien avec les amis français

Le jeudi 8 mars 2018, le premier adjoint au maire de la commune de Guiaro, Eric O. ZIBARE, a présidé une cérémonie de remise d’attestations à 11 jeunes formés à la protection de la faune et de la flore. Cette formation a eu pour cadre le Campement de l’éléphant de Walem, localité située à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la commune. Elle a été organisée par des membres de l’association MASSARE de Villefranche-sur-Saône, une commune française proche de Lyon, sous le leadership de Benjamin BASSONO, administrateur général de Nahouri Safari.

Une photo de famille

Il est 16 heures au campement de l’éléphant de Walem, lorsque la cérémonie  débutait. Plusieurs interventions l’ont ponctuée. Tout d’abord, Boniface ZIBARE, président de l’association «Go bi yazoura» (l’environnement, c’est la vie en langue kasem), a remercié les formateurs pour cette œuvre utile dans la protection de la nature.

Quant à l’administrateur général de Nahouri Safari, Benjamin BASSONO, il a donné les raisons qui ont motivé l’organisation de cette session de formation. La nature est de plus en plus menacée et il temps de prendre en main cette lutte pour la sauvegarde de cet environnement indispensable pour les futures générations a-t–il justifié.

Une démonstration de techniques de protection

Pour lui, le ranch est le plus riche de l’Afrique de l’Ouest car plus de 1 200 éléphants y vivent et il faut œuvrer à les protéger contre les braconniers. Il a félicité les jeunes pour l’assiduité avec laquelle ils ont suivi ces deux semaines de formation et leur a promis plusieurs autres sessions, s’ils sont appliqués dans leur travail de surveillants villageois. Monsieur BASSONO a demandé aux 8 éco-gardes et aux 11 surveillants villageois d’être les ambassadeurs dans la préservation de l’environnement.

Une démonstration de l’utilisation du drone

A l’issue de son intervention, Pascal MONRET, président de l’association MASSARE, a embouché la même trompette pour dire sa joie de contribuer à la sauvegarde de la nature en formant de jeunes gardiens de l’environnement. Pendant cette dizaine de jours, ces jeunes hommes de différents niveaux d’instruction ont bien assimilé les notions variées entrant dans le cadre de leur future mission de défense de ce patrimoine. Il leur a déclaré que son équipe reviendra pour les outiller sur d’autres domaines et un suivi régulier sera fait.

Monsieur ZIBARE remet l’attestation de formation à l’utilisation du drone

Pour clore la série des interventions, Eric O. ZIBARE, premier adjoint au maire de la commune de Guiaro, a, au nom du premier responsable, Jonas YOGO, dit sa grande satisfaction pour la réussite de cette formation qui va en droite ligne des objectifs du conseil municipal à savoir promouvoir l’emploi pour la jeunesse de la commune, valoriser et protéger les ressources fauniques locales.

Le maire recevant le matériel

Monsieur ZIBARE a une fois de plus dit toute sa gratitude à l’endroit du président de l’association MASSARE et toute son équipe, ainsi qu’à monsieur BASSONO pour cette action salvatrice et humanitaire.

Une démonstration de quelques techniques apprises par les nouveaux surveillants villageois suivie de l’explication de l’utilisation d’un drone ont marqué les étapes suivantes de cette cérémonie.

C’est au terme de ces démonstrations qu’il a été procédé à la remise des attestations de fin de formation et d’un lot de matériels dont un drone  offerts par l’association MASSARE entrant dans le cadre de cette protection. Un repas offert par monsieur le maire a mis fin à cette cérémonie autour de 19 heures.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *