Commune de Pô: une ressortissante de Kampala offre deux tables d’accouchement au CSPS - Les échos du Faso
Accueil » Logtoré » Commune de Pô: une ressortissante de Kampala offre deux tables d’accouchement au CSPS

Commune de Pô: une ressortissante de Kampala offre deux tables d’accouchement au CSPS

Le samedi 10 mars 2018 a eu lieu au CSPS de Kampala, bourgade située à 18 km de Pô, une cérémonie de remise de deux tables d’accouchement. Ce don est l’œuvre de Brigitte NION, une ressortissante du village. C’était en présence du maire de Pô, du député Joël ATAOUGUE, des agents du dispensaire et quelques habitants de la localité.

Le maire, le député et Madame NION remettent le matériel

Ce samedi 10 mars était un jour particulier pour la population du village de Kampala. La cause est que son CSPS recevait du matériel de la part d’une de ses filles. Il s’agit de Brigitte NION.

Pour la donatrice, de passage un jour au CSPS, elle a fait le constat que la structure sanitaire manquait de tables d’accouchement. «Cette situation m’a marquée et j’ai décidé d’user de mes relations pour acquérir ce matériel pour soulager les travailleurs du dispensaire et partant de mes sœurs.» Elle a souhaité que ces tables servent à faciliter l’accouchement des nombreuses femmes du village.

Le matériel reçu

Quant au maire de commune de Pô, Victor ZANGUYO, ce don va aider les agents du CSPS et éviter les désagréments liés aux mauvaises conditions de maternité. Il a traduit au nom des populations du village toute sa gratitude à Brigitte NION. Pour le maire, ce geste humanitaire, à n’en pas douter, est un ouf de soulagement pour le conseil municipal de Pô et lui enlève une épine du pied.

Le premier responsable a souhaité que cet exemple soit le point de départ pour d’autres dons des nombreux filles et fils du village, de la commune voire de la province ou de la région.

Le chef de poste du CSPS, Madi SAWADOGO, a aussi remercié la donatrice et promet d’en faire un bon usage.

Le député Joël ATAOUGUE, qui a présidé cette cérémonie symbolique d’une trentaine de minutes, a embouché la même trompette que ses prédécesseurs pour témoigner sa joie et sa reconnaissance à Madame NION. Ce don va encourager certainement d’autres.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *