Accueil » Gouvernance - Développement » Commune rurale de Guiaro: le maire rend compte aux populations

Commune rurale de Guiaro: le maire rend compte aux populations

Le maire de la commune rurale de Guiaro dans la province du Nahouri  s’est acquitté de son devoir de redevabilite ce jour 30 mars 2019. C’est autour d’une population sortie nombreuse  que le maire  Jonas YOGO, assisté du préfet du département et de ses deux adjoints  a rendu compte de ses actions au cours de l’année écoulée. Des ressortissants de la commune avec en tête Souleymane ZIBARE, des services techniques communaux ainsi que des conseillers ont pris part à cet exercice.

2- Le présidium de la session avec de droite a gauche le secrétaire de séance, le maire , le premier adjoint

Les vendredi 29 et samedi 30 mars étaient chargés pour le maire et l’ensemble du conseil municipal de la commune de Guiaro. Le vendredi, les conseillers étaient  en session ordinaire autour  de deux points à savoir l’amendement  du procès-verbal de la dernière session et la présentation du rapport des activités de la mairie.

A cet effet de nombreuses actions ont été exécutées  au nombre desquelles la construction des écoles, les forages. Plusieurs difficultés ont été rencontrées qui sont entre autre la faiblesse des ressources propres liées à l’incivisme fiscal, le faible accompagnement de l’Etat, les retards liés à l’exécution des marches publics, la lourdeur du circuit financier, l’insuffisance du personnel administratif et la vétusté des outils de travail.

La population nombreuse a la redevabilité

Pour cette année il est prévu la construction d’un bâtiment administratif au CEG de Guiaro, la construction du marché de Guiaro, des boutiques de rue à Saro et Koumbili . C’est ce bilan que le maire a présenté à la population le 30 mars. De nombreuses inquiétudes  ont été soulevées à savoir l’insuffisance de forages, d’écoles, de routes.

Le maire a apporté des réponses à chacune des questions en mettant en relief le manque de ressources financières  propres de la mairie. Il a sollicité de l’appui extérieur à travers les ressortissants vivant partout au Burkina et dans le monde. C’est une population  satisfaite dans son ensemble qui a écouté  attentivement en espérant  mieux les trois ans restants du mandat du maire.

Jean AOUE

Un commentaire

  1. Alors que la mine d’or a suffisamment fait parler d’elle, je crois que sauf erreur du narrateur c’est difficile que Mr le maire rende compte sans un seul point sur la mine de Nitiena .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *