Accueil » Déclarations-Communiqués » Communiqués du gouvernement

Communiqués du gouvernement

Communiqué n°1

 L’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) organise, à son sein sis à Gounghin du 31 mai au 03 juin 2018, la 9ème édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes. Cette édition se tient sous le haut patronage de SEM le Premier ministre, la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation et les parrainages des ministres en charge de l’agriculture et du commerce.

La manifestation de la 9ème édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes de l’INERA se tiendra sous le thème: «contribution des semences de légumineuses à la création d’emplois et la sécurité alimentaire et nutritionnelle». Elle vise à promouvoir les semences de variétés améliorées de plantes par l’information, la sensibilisation des principaux acteurs, pour une intensification durable de la production agricole au Burkina Faso.

La manifestation verra la participation d’une quarantaine d’exposants issus des différentes stations de recherches de l’INERA pour les expositions-vente. A cet effet plusieurs variétés de semences améliorées de bases et de pré-bases et de variétés de plantes améliorées seront disponibles.

En marge de la célébration, un panel sera organisé autour de trois communications. Il s’agit de la communication sur la contribution des légumineuses à la sécurité alimentaire, de la communication liée à la contribution des légumineuses à la nutrition et de la communication sur la contribution des semences des légumineuses à la création d’emplois pour les femmes et les jeunes.

DCPM/ MESRSI

 

Communiqué n°2

 Commission nationale d’organisation du Forum national des personnes handicapées

Initialement prévu pour les 4 et 5 juin 2018, le Forum national des personnes vivant avec un handicap se tiendra les 20 et 21 juin, sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, le Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, autour du thème: «Autonomisation sociale et économique des personnes handicapées: Etat des lieux et perspectives».

Ce forum se veut une tribune pour interpeller les décideurs politiques, les partenaires techniques et financiers (PTF), les organisations de la société civile et les citoyens, à réfléchir d’une part, sur les causes profondes qui entravent l’autonomisation sociale et économique des personnes handicapées et d’autre part, d’adopter des stratégies appropriées afin d’améliorer la situation des personnes handicapées dans notre pays.

Au programme des activités:

  • Exposition-vente de produits réalisés par des personnes handicapées du 19 au 21 juin dans l’enceinte du palais des sports de Ouaga 2000;
  • Panel sur le thème central et les sous thèmes du Forum, le 20 juin à 09 heures au palais des sports de Ouaga 2000;
  • Dialogue direct entre les personnes handicapées du Burkina Faso et Son Excellence Monsieur le Président du Faso, le 21 juin 2018 à 9h au palais des sports de Ouaga 2000

Ensemble, œuvrons pour la promotion et la protection des droits des personnes au Burkina Faso !

Commission Communication – Presse – Animation

 

Communiqué n°3

INSTALLATION DE SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE

Il nous a été donné de constater, malgré la diffusion de plusieurs communiqués ainsi que les nombreuses campagnes de sensibilisation, que certaines personnes procèdent à une installation anarchique de système de vidéosurveillance au mépris total des textes réglementaires en la matière.

La Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) rappelle à l’opinion publique nationale que, conformément à la loi 010/AN du 20 avril 2004, l’installation et la mise en service du système de la vidéosurveillance au sein des sociétés ou des entreprises doivent faire l’objet d’une saisine préalable de ses services techniques en vue de se faire délivrer un récépissé de déclaration de traitement.

Par ailleurs, la loi 010-2004/AN du 20 avril 2004 fait obligation à tout utilisateur du système de vidéosurveillance d’installer des pictogrammes pour informer les usagers de la présence de ce système de collecte de données sur son site. Le non-respect de cette disposition constitue une infraction et est passible de sanctions conformément à ladite loi.

Aussi, la CIL informe tous les utilisateurs de cette méthode de surveillance que des contrôles inopinés sont en cours et s’étendront sur toute l’étendue du territoire national.

Notre ambition: «protéger les données personnelles et la vie privée des citoyens burkinabè et de toutes autres personnes vivant sur le territoire national».

DCRP/CIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *