Accueil » Société » Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest RECOA/CERAO: les prêtres prêchent la tolérance

Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest RECOA/CERAO: les prêtres prêchent la tolérance

La troisième assemblée plénière des cardinaux archevêques et évêques de la conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest (RECOA/CERAO) s’achève avec des notes de prières et de recommandations. Ce dimanche 19 mai 2019, au sanctuaire marial de Yagma, ceux-ci ont convié la presse à prendre part à leur cérémonial afin de s’imprégner de leur prière et de leur message à l’endroit de l’église famille de Dieu en Afrique et à l’ensemble des peuples africains et du monde. Au terme de l’assemblée plénière tenue du 13 au 20 mai 2019,  on pourra donc retenir un moment de communion et de recommandation à Yagma, mais aussi  de demande d’intersection pour les nations africaines secouées par une crise  sécuritaire et sociale sans précédent.

Un moment de communion et de recommandation à Yagma,

Pour cette 3ème assemblée plénière, les réflexions ont été guidé par le thème : « la nouvelle évangélisation et le développement humain intégrale dans l’église famille de Dieu en Afrique de l’Ouest ». Ainsi, plusieurs prêtres dont des francophones,  des anglophones et lusophones au terme de cette assemblée ont communié au sanctuaire « notre Dame de yagma ».  En cette période particulièrement éprouvante pour les peuples, meurtris par l’insécurité la pauvreté et la fracture sociale, les fidèles catholiques ont été appelés  à « aimer pour vaincre la haine et prier pour vaincre la violence ». Des prières ont été dites : « Au pied de notre dame de yagma, nous voulons confier nos pays de l’Afrique de l’Ouest, pour qu’ils sortent de la pauvreté de la précarité et pour qu’ils puissent accéder au développement » en ces prières le porte-parole des évêques confiait à exécuter un rosaire par groupe de cinq, chaque groupe devant égrainé dix grain du chapelet. « Gardon l’espérance » ont-ils conclut au terme de leur prières.

En outre, suite aux conflits, à l’insécurité et aux différentes attaques au Burkina, la RECOA/CERAO se dit solidaire du Burkina et du reste du sahel. « En tenant notre assemblée ici au Burkina, malgré les informations peu rassurantes qui nous étaient parvenues, nous avons voulu donner un signe de notre proximité effective et affective » ont-ils laissé entendre. Aussi, ont-ils fait savoir, « devant la violence, nous n’avons qu’une réponse à donner, celle que nous enseigne notre maître et qui est inspiré par notre foi : la confiance en Dieu, le pardon et l’amour désintéressé ».

La photo de famille

Par ailleurs, les évêques ont profité de la présence du président  Roch Kaboré pour s’adresser aux gouvernants et aux hommes politiques. Ils ont tenu à saluer l’engagement des gouvernants quant à l’exécution de leur mission de gouvernance surtout dans un contexte national et international des plus délicats et des plus complexes. Seulement, les évêques n’ont pas manqué de faire part aux dirigeants, le distinguo entre leur soutient et les recommandations qu’ils portent: « avec vous et pour vous nous prions pour que les privilèges et les intérêts personnels ne prennent pas le dessus dans vos cœurs, mais que vous vous acquittiez de votre charge, en donnant une priorité absolue au bien commun dans un esprit de service, à la manière de Jésus Christ qui est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude » ont-ils rappelé. Ils ont ainsi clôt leur adresse aux dirigeants en les exhortant à ne pas relâcher leurs efforts pour assurer la sécurité de la vie et des biens de leurs concitoyens.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *