Avec la construction en vue d’une centrale de 100 milliards de F CFA, le SYNACOMB donne l’exemple aux autres syndicats - Les échos du Faso
Accueil » Société » Avec la construction en vue d’une centrale de 100 milliards de F CFA, le SYNACOMB donne l’exemple aux autres syndicats

Avec la construction en vue d’une centrale de 100 milliards de F CFA, le SYNACOMB donne l’exemple aux autres syndicats

Les représentants du SYNACOMB et leurs partenaires

C’est à leur siège à Ouagadougou que les représentants du SYNACOMB ont tenu à rencontrer la presse. Face aux hommes de médias en cette mi-journée du 13 juin 2018, les commerçants ont exprimé leurs ras-le-bol suite aux multiples grèves des financiers. Pour eux. ce blocus du système financier n’a que trop duré et les retombées sont fracassantes en leur sein. Nonobstant cette plainte qu’ils jugent légitime, le SYNACOMB entend apporter sa contribution à la mise en œuvre du PNDES. C’est ainsi qu’il a procédé à la signature d’un accord de construction d’une centrale solaire d’une capacité de 150 mégawatts.

La vie économique du pays connaît une crise sans précédent depuis l’insurrection populaire en passant par la baisse du coût de l’or et les crises sociaux économiques. Les commerçants à travers le SYNACOMB disent ressentir cela de plein fouet. En effet, les récentes grèves des financiers constituent la pilule amère qui refuse de passer. Pour Roch Nagalo, secrétaire général du SYNACOMB, ce bras de fer gouvernement-syndicat n’a que trop duré. «Au vu des multiple plaintes de nos membres, nous sommes obligés de hausser le ton. Nous invitons les responsables syndicaux à se mettre à la table du dialogue avec le gouvernement pour un dénouement heureux de cette crise», a-t-il lancé.

Les participants à la rencontre

Le SYNACOMB estime d’ailleurs que les financiers doivent, pour l’intérêt supérieur de la Nation, mettre de l’eau dans leur vin car les grèves incessantes et les nombreux sit-in deviennent vraiment abusifs. Aussi, ils invitent les syndicats du ministère de l’Economie et des Finances à emboiter leur pas. Ils ont révélé en effet que leurs structures syndicales se sont dotées d’une instance morale qui régit leurs actions. Monsieur Nagalo estime que rien ne sert de revendiquer. La véritable question dit-il est de savoir ce qu’on peut apporter pour le développement du pays. C’est la raison pour laquelle leur structure syndicale, avec des partenaires russes, français, allemands, turc, ivoiriens et togolais entendent construire une centrale solaire de 150 Mégawatts au profit du peuple Burkinabè. «Cette centrale prouve que nous cherchons des solutions», ajoute Roch Donatien Nagalo.

Avec un budget estimatif de cent milliards, cette centrale sera implantée sur la route de Pô, à Toecé. Un ingénieur allemand prendra en charge la conception et la construction de la centrale. Sa production sera vendue à la SONABEL pour contribuer à la satisfaction de la demande énergétique.

Hamadou Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *