Accueil » Coopération-Diplomatie » Coopération Burkina Faso-Région du Vorarlberg: signature de convention dans le domaine des énergies renouvelables

Coopération Burkina Faso-Région du Vorarlberg: signature de convention dans le domaine des énergies renouvelables

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Formation professionnelle et formation dans les énergies renouvelables au Burkina Faso», une convention a été signée le lundi 30 octobre 2018 à Vienne. D’un montant total de 1 500 000 euros, soit environ 982 500 000 F CFA, cofinancé à hauteur de 1 350 000 euros par la Région du Vorarlberg en Autriche et de 150 000 euros par l’Agence autrichienne pour le développement (ADA), le projet couvre une période de neuf (9) ans et s’étend de novembre 2018 à décembre 2027.

Echanges entre les deux parties avant la signature de la convention
Cet acte consacre le début de la mise en œuvre du projet

Lors de sa tournée dans la région du Vorarlberg en juin 2018, les autorités avaient indiqué à l’Ambassadeur Dieudonné Kéré qu’elles sont en train d’expérimenter un nouveau type de coopération avec l’Afrique à travers notamment le Burkina Faso. Le Gouverneur Markus Wallner avait en effet annoncé le financement de plusieurs projets dans le domaine des énergies renouvelables, et les échanges entre les deux parties avaient laissé augurer d’un partenariat fructueux entre le Burkina Faso et cette partie de l’Autriche.

Un pas supplémentaire vient d’être franchi avec la cérémonie de signature de la convention qui s’est déroulée au siège de l’ADA sis à Zelinkagasse 2, en présence du Gouverneur de Vorarlberg, du Directeur général de l’Agence, Martin Ledolter et de SEM Dieudonné Kéré, avec à ses côtés le Premier Conseiller, Léon Brice Tiendrebéogo.

Le projet «Formation professionnelle et formation dans les énergies renouvelables au Burkina Faso» devra contribuer à améliorer l’accès à l’énergie à travers une offre plus accrue des possibilités de formation et d’emplois. Le projet vise également à renforcer les compétences des enseignants et à mettre à la disposition des PME un personnel qualifié. En outre, les lycées professionnels et institutions de formation devront pouvoir à terme disposer d’une installation photovoltaïque couvrant une importante partie de leurs besoins en énergie.

De la gauche vers la droite, le Gouverneur Markus Wallner, l’Ambassadeur Kéré et le DG de l’ADA
L’ambassadeur pendant son allocution

Le projet qui couvre une période de neuf ans sera exécuté en trois phases d’une durée de trois années chacune. La première phase débute en ce mois de novembre et s’étendra au 31 décembre 2021.

Après la signature de la convention, l’Ambassadeur Dieudonné Kéré a salué l’initiative de la région du Vorarlberg. Pour lui, la matérialisation de cette volonté de participer au développement du Burkina Faso témoigne de l’excellence de la coopération entre notre pays et l’Autriche. L’Ambassadeur Kéré a souligné que cette coopération décentralisée s’inscrit en bonne place dans le Plan de développement économique et social (PNDES). Et la mise en œuvre efficiente de cette convention concourra certainement à l’atteinte de l’objectif du nouveau cadre référentiel du Burkina Faso qui est de «permettre une transformation structurelle de l’économie burkinabè, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien être social». C’est pourquoi, il a traduit la reconnaissance des autorités burkinabè aux partenaires autrichiens.

Ceux-ci, à travers la voix du Directeur général de l’Agence autrichienne pour le développement, ont réaffirmé leur volonté d’œuvrer à la consolidation de la coopération austro-burkinabè. Aussi, ont-ils souhaité que cette première phase du projet connaisse tout le succès escompté. Un vœu largement partagé par l’Ambassadeur Kéré qui a marqué son entière disponibilité et celle du personnel de la représentation diplomatique à contribuer à leur niveau à la mise en œuvre du projet.

Simon YAMEOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *