Accueil » Coopération-Diplomatie » Coopération décentralisée Burkina Faso-Autriche: vers l’établissement de relations avec la Région du Burgenland

Coopération décentralisée Burkina Faso-Autriche: vers l’établissement de relations avec la Région du Burgenland

En vue de nouer des relations d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la Région du Burgenland, l’Ambassadeur Dieudonné Kéré a effectué une visite aux autorités régionales et municipales de Eisenstadt. Dans la capitale de la 9ème région d’Autriche, située à moins d’une heure de route de Vienne, il a plaidé et obtenu l’engagement de ses hôtes à œuvrer à l’instauration d’une coopération dans les domaines de l’agriculture, de la culture et de la jeunesse ainsi qu’à l’établissement d’un jumelage avec une ville burkinabè. L’Ambassadeur était accompagné du Consul honoraire du Burkina Faso à Vienne, Eduard Schüssler, et du Premier Conseiller Léon Brice Tiendrebéogo.

Photo de famille avec le Gouverneur

Cette visite de courtoisie et de travail entre dans le cadre de la promotion de la coopération décentralisée entre le Burkina Faso et les régions des pays de la Juridiction que l’ambassadeur Dieudonné Kéré a entreprise. Il s’agit de parvenir à l’établissement de fructueuses relations d’amitié, d’échanges et de partage entre les populations burkinabè et celles des sept pays de la juridiction. Une vision partagée par le Gouverneur de la région du Burgenland, Hans Niessl, membre du parti social-démocrate d’Autriche (SPO) et de Thomas Steiner, Maire de Eisenstadt.

L’ambassadeur Kéré et sa délégation ont été reçus au gouvernorat par le Gouverneur et ses proches collaborateurs puis à la mairie par le Maire et Istvan Deli et Gerda Török respectivement premier adjoint et directrice du personnel. Au cours des échanges, le diplomate burkinabè a souligné l’excellence des relations entre son pays et l’Autriche et a indiqué son souhait ardent de voir se nouer des partenariats sur le plan décentralisé.

L’Ambassadeur Dieudonné Kéré et le Gouverneur Hans Niessl

Si de par le passé, les autorités de cette région autrichienne ont soutenu la réalisation de projets au Burkina Faso par l’entremise du Mouvement autrichien des jeunes ouvriers (MAJO), elles sont maintenant décidées à passer à une vitesse supérieure. C’est ainsi qu’au niveau du gouvernorat, elles ont pris l’engagement d’identifier dans les mois à venir les domaines possibles de coopération. L’agriculture y occupera certainement une place de choix car c’est l’un des atouts de la région.

 

A cela, il faudrait ajouter les arts et la culture (musique, arts culinaire et vestimentaire…) qui font également la richesse du Burgenland. En effet, la région abrite des musées et organise plusieurs festivals (opéra, opérette …). Elle a accueilli un symposium international de sculptures à la carrière de Sankt Margarethen.

L’Ambassadeur Dieudonné Kéré et le Maire Thomas Steiner

Quant à la mairie d’Eisenstadt, elle souhaite établir une coopération dans les domaines de la culture et de la jeunesse ainsi qu’un jumelage avec une ville burkinabè qui présente, entre autres, la même taille. En outre, le maire Thomas Steiner a accepté la proposition de l’ambassade d’organiser une journée culturelle burkinabè dans sa ville.

Les échanges entre les deux parties ont permis de découvrir des similitudes entre cette partie du monde et le Burkina Faso mais aussi des spécificités qui méritent d’être partagées pour un enrichissement mutuel. Il faut noter que le Burgenland, autrement appelé « Terre du soleil » se singularise des autres régions d’Autriche par son climat doux et ses 300 jours de soleil par an.

C’est avec l’espoir de voir se matérialiser ces conclusions et résolutions dans les prochains mois que l’ambassadeur et sa délégation ont pris congé de leurs hôtes d’une matinée.

Photo de famille avec le Maire et ses collaborateurs

Il faut rappeler pour terminer que la région du Burgenland est la région la plus orientale d’Autriche. Elle couvre une superficie de 3962 km2 et compte un peu plus de 290 000 habitants. Des neuf régions (Etats fédéraux) du pays, elle est la plus récente car constituée en 1920 à la suite du traité de Trianon. Avant cette date, elle appartenait à la Hongrie. On comprend donc pourquoi elle partage ses frontières avec ce pays. Enfin, le Burgenland est limitrophe de la Slovénie au Sud et de la Slovaquie au nord-est.

Simon YAMEOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *