Accueil » Coopération-Diplomatie » Coopération: le Chargé d’Affaires de la République populaire de Chine rencontre la presse burkinabè

Coopération: le Chargé d’Affaires de la République populaire de Chine rencontre la presse burkinabè

Les relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la république de la Chine populaire promettent d’être juteuses. Depuis le renouement de cette coopération, la République populaire de Chine ne ménage aucun effort pour montrer sa bonne foi de contribuer à améliorer les conditions de vie des populations burkinabè. Ainsi, après avoir rencontré les autorités du pays, le Chargé d’Affaires de la République populaire de Chine a rencontré la presse jeudi dans la soirée à l’Hôtel Laïco, à Ouagadougou, pour lui livrer un message. C’était au cours d’un cocktail qui a réuni des directeurs de publication et journalistes. Voici in extenso, le contenu de son message.

Le chargé d’affaires de la république de la Chine populaire lors de son allocution

«Mesdames, messieurs,

Chers amis de médias,

Je vous remercie de votre présence à cette occasion qui nous réunit. Il ne fait qu’une semaine que je suis arrivé au Burkina Faso en tant que chargé d’affaires de l’Ambassade de la République populaire de Chine. Pendant cette semaine, j’ai rencontré Monsieur le Président du Faso, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Président de l’Assemblée nationale et plusieurs membres du cabinet. Nous avons mené des discussions sur le renforcement de la coopération qui aboutissent à des consensus très larges. Au cours de nos échanges je me suis rendu compte que la partie burkinabè attache beaucoup d’importance aux relations avec la Chine et que les burkinabè ont beaucoup d’attentes pour que cette coopération puisse améliorer leur vie quotidienne.

Après son speech, il a accordé une interview à la presse pour expliciter son message et répondre aux éventuelles questions

La Chine n’a pas hésité à répondre à leur appel en fonction de ses capacités.  Nous y avons réagi avec des mesures sans précédentes. Dès le rétablissement des relations diplomatique le 26 mai, et en moins de 3 mois, nous avons témoigné du succès de la visite au Burkina Faso de S.E.M. HU Chunhua, vice-Premier Ministre chinois. Cette visite montre l’importance que le gouvernement chinois attache aux relations d’amitié nouées avec le Burkina Faso. Nous avons aussi comme preuves d’amitié l’envoi rapide des missions d’experts médicaux, d’agriculture et de formation professionnelle, la réinstallation des étudiants burkinabè qui faisaient leurs études dans la province de Taïwan, les études menées sur la construction d’un grand hôpital à Bobo-Dioulasso et sur la rénovation de l’hôpital de Koudougou construit et donné par la Chine. N’oubliez pas non plus les entreprises chinoises qui savent accompagner le développement du pays et contribuer à l’amélioration de la vie des Burkinabè. Le premier pas a été franchi d’une manière solide. Et nous avons confiance que cette coopération sera porteuse d’encore plus de fruits. C’est une volonté commune qui exige une action commune.

Dans deux semaines, il se passe un évènement historique dont l’enjeu est majeur. S.M.E Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, va participer au Sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine au mois de septembre et va effectuer une visite d’Etat en Chine à cette occasion. Ce sera la première fois depuis le rétablissement des relations que les Chefs d’Etats des deux pays vont se rencontrer. Ce sera également la première fois que votre pays se présentera au forum sur la Coopération sino-africaine en tant que nouveau membre de cette grande famille. C’est un nouveau point de départ qui ouvre une perspective brillante.

Le Sommet de cette année constitue une pierre angulaire dans l’histoire du Forum sur la coopération sino-africaine. Tous les chefs d’Etat ou du gouvernement des 53 pays amis africains et le Président de la Commission de l’Union africaine vont se réunir à Beijing pour explorer conjointement les nouvelles voies sur le développement de la coopération sino-africaine.

Nombreux étaient les directeurs de publication et les journalistes présents aux Cocktail

Mesdames, Messieurs.

La Chine et l’Afrique sont les économies en voie de développement mes plus grandes. Elles partagent les mêmes aspirations au développement  du pays et à l’amélioration de la vie du peuple. Cela fait que la Chine et l’Afrique constitue une communauté de gestion naturelle. Avec l’actuel repli de l’économie mondiale et la montée unilatéralisme et du protectionnisme, nous devons renforcer nos liens de coopération plus que jamais afin de défendre le multilatéralisme et le principe d’ouverture. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi comme thème de ce Sommet «La Chine et l’Afrique: Construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant».

La Chine va travailler ensemble avec l’Afrique pour associer le thème du Sommet et le plan de construire en commun «la Ceinture et la Route», le Programme du développement durable à l’horizon 2030 des nations Unis, l’Agenda 2063 de l’Union africaine et les stratégies de développement des pays africains, y compris le PNDES et votre pays. Le but est de parvenir à une coopération mutuellement bénéfique.

Pendant la cérémonie d’ouverture du Sommet, le Président chinois, S.E.M. XI Jinping va donner un discours important. Il va présenter les politiques de l’extérieur de la Chine, le parcours de l’amitié sino-africain et les acquis de cette coopération, fructueuse. Il va déclarer surtout les nouvelles mesures pour promouvoir les relations sino-africaines. Nous sommes convaincus que ces mesures vont porter le partenariat de coopération stratégique  global entre la Chine et l’Afrique à un niveau encore plus élevé. Elles vont contribuer au développement socio-économique du Burkina Faso au bénéfice du peuple burkinabè.

Mesdames, messieurs.

Il ne peut pas y avoir de coopération sans le soutien des peuples tout comme l’eau ne peut pas couler sans sources. Cette source vient  des connaissances réciproques justes et profondes entre nos deux peuples. Et vous, les amis de média y jouent un rôle crucial. L’Ambassade considère les médias comme un pont qui lie le peuple chinois et le peuple burkinabè. Vous êtes promoteurs des projets de coopération. Vous êtes messagers de l’amitié de nos deux peuples. Vous êtes enfin les gardiens des bonnes relations impérissables entre la Chine et le pays des Hommes intègres.

C’est pourquoi nous voulons établir un partenariat avec la presse burkinabè. Dans le futur, l’Ambassade va organiser des points de presse réguliers avec un porte-parole pour promouvoir l’amitié, les fruits de coopération et la richesse culturelle des deux pays amis.

En toutes circonstances, nous avons cette conviction forte, que le sens d’histoire et d’amitié décidé par les populations burkinabè et chinoise ne sera jamais dévié et que les bonnes relations entre la République populaire Chine et le Burkina Faso seront invincible.

Vive les peuples des deux pays!

Vive l’amitié sino-burkinabé!

Merci».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *