Accueil » Société » Corruption et mauvaise gestion de la commune de Saaba: furieuse et remontée, la population rejette la déclaration de la sous-section MPP

Corruption et mauvaise gestion de la commune de Saaba: furieuse et remontée, la population rejette la déclaration de la sous-section MPP

A Saaba, une commune rurale de la province du Kadiogo, une frange de la population a tenu une conférence de presse dans la soirée du samedi 09 mars dans la salle des fêtes de ladite commune  pour dénoncer une déclaration de la sous-section  du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Pour cette frange de la population, cette déclaration est «non fondée» et n’honore pas la commune. Ce face-à-face avec la presse était donc, selon elle, une occasion de rétablir la vérité à l’attention de l’opinion publique.

le présidium lors du point de presse

Le mercredi 05 mars dernier dans la commune rurale de Saaba, la sous-section  du MPP a tenu un point de presse sur la gestion de ladite commune. Dans cette sortie médiatique, la sous-section a eu a déclaré que le maire est comptable d’une  mauvaise gestion et de corruption. Une déclaration que rejette une partie des habitants de la commune de Saaba.

Selon Zacharia Kinda, le porte-parole des contradicteurs, c’est avec étonnement et déception qu’ils ont appris ces déclarations sur la commune. «Cette  situation qui n’honore pas la commune nous a contraints à mieux comprendre et rétablir la vérité à l’attention de l’opinion publique» a dit M. Kinda. Le Burkina Faso étant un pays de droit, le porte-parole estime que s’il y a des cas de corruption ou de mauvaise gestion avérés, chaque citoyen soucieux de jouer pleinement son rôle et de servir sa population a le droit et même le devoir  de dénoncer  avec des preuves tangibles à l’appui devant les juridictions compétentes. Pour lui cette déclaration n’est pas fondée et déshonore la commune.

une vue des participants

«Nous nous indignons  que monsieur Landry Ouangrawa et ses collaborateurs ont organisé cette conférence  sur fond de  division, de conflits et de positionnement politique  au sein des instances de son parti pour ternir l’image de la commune à travers des mensonges grossiers». Cette sortie n’est pas la première du genre du sieur Landry, a déclaré le porte-parole, et la dernière en date a aussi été démentie par les chefs coutumiers qui étaient frustrés.

Il invite donc la population de Saaba à la vigilance et à la sérénité. «Nous mettons en garde tous ceux qui persisteront dans leur projet de déstabilisation et de trouble dans la commune.»

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *