Accueil » Sports-Loisirs » Coupe de l’indépendance au Centre-Sud: le Bazèga bat le Nahouri par 2 buts à 1 en match d’ouverture

Coupe de l’indépendance au Centre-Sud: le Bazèga bat le Nahouri par 2 buts à 1 en match d’ouverture

Une vue des autorités

Le ministre des Sports et Loisirs a donné le coup d’envoi de la Coupe de l’indépendance. La compétition de football est organisée dans la région abritant les festivités de la fête du 11-Décembre. Cette année, elle met aux prises les provinces du Nahouri, du Bazèga et du Zoundwéogo. En match d’ouverture, la province du Bazèga a eu raison de celle du Nahouri par le score de deux buts à un. C’était le samedi 27 octobre dernier, au stade provincial de Pô.

C’est aux environs de 15h30 que le ministre des Sports et Loisirs, accompagné du gouverneur de la région du Centre-Sud, a donné le top de départ de ce tournoi. Dès l’entame du match, le Nahouri a commencé à dicter sa loi avec la maîtrise du cuire. Malheureusement, cette domination sera de courte durée car quelques instants après le Bazèga allait reprendre l’ascendant.

Coup d’envoi est donné par le ministre (deuxième plan) et le gouverneur

La première partie s’est soldée par un score nul et vierge. A la reprise, dès les premières minutes notamment à la 47ème minute, le Bazèga trouve la direction des filets en ouvrant le score par l’entremise de son dossard 7, en l’occurrence Mohamadi SANA.

Le ministre offre des équipements aux équipes

Cinq minutes après, le Nahouri égalise à la suite d’un penalty. Le jeu reste équilibré jusqu’ à la 69ème minute où le Bazèga marque une fois de plus par le numéro 12 Tidiane BANDE. Le score restera inchangé jusqu’ au coup de sifflet final de l’arbitre central Serges Alain DABIRE.

La compétition se déroule sous forme de championnat avec les deux premières qui joueront la finale. Le vainqueur empochera la somme de un million et le deuxième 750.000 f.

A la mi-temps du match, le ministre en a profité pour offrir des jeux de 16 paires de madres et des protège-tibias aux trois équipes de la région.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *