Accueil » Economie-Finances » Crise dans les mines: un déficit de communication entre les miniers et les populations impactées en sera la cause, selon le gouvernement

Crise dans les mines: un déficit de communication entre les miniers et les populations impactées en sera la cause, selon le gouvernement

Quelles sont les raisons qui ont conduit aux récents évènements malheureux survenus sur certains sites miniers? C’est la préoccupation qu’un député du Conseil national de Transition (CNT) a adressée au gouvernement. Le 26 juin 2015, le gouvernement, représenté par Boubakar Ba, ministre des Mines et de l’Energie et Saïdou Maïga, ministre de l’Environnement et des Ressources halieutiques, a répondu à cette préoccupation. Voici la réponse.

ECONOMIEPour eux, les raisons des évènements malheureux constatés sur les sites miniers sont diverses. «Cependant, à l’analyse, il existe un important déficit de communication entre les miniers, les populations impactées et les exploitants artisanaux». Et le gouvernement de citer quelques exemples: «Une certaine incompréhension des activités minières par les populations qui s’attribuent de facto des rôles dans le développement des projets miniers; la question de l’emploi des jeunes des localités impactées; la gestion des ressources octroyées aux populations impactées».
Quelles sont les mesures sécuritaires envisagées pour la protection de ces sites et des populations? a poursuivi le député. «Face à cette situation, le gouvernement a toujours invité les acteurs à privilégier le dialogue à travers les différents cadres de concertation mis en place depuis 2012».
Concernant la sécurité des biens et des personnes, le gouvernement informera que l’Office national de sécurisation des sites miniers (ONASSIM) a été créé et œuvre présentement pour une occupation effective de tous les sites miniers afin de garantir la sécurité des mines et des populations riveraines.
Cette question du député a été posée au gouvernement lors de la séance d’audition du gouvernement le 26 juin 2015 par la Commission des Affaires sociales et du Développement durable, en prélude au vote de la loi portant code minier.

Adoua Kassiro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *