Accueil » Logtoré » Crise humanitaire au Burkina Faso : la Représentation de l’OMS offre 4 tonnes de kits sanitaires d’urgence au Ministère de la santé

Crise humanitaire au Burkina Faso : la Représentation de l’OMS offre 4 tonnes de kits sanitaires d’urgence au Ministère de la santé

12 juillet 2019, Ouagadougou- L’Organisation mondiale de la Santé  au Burkina Faso a fait une donation  de kits sanitaires d’urgence au Ministère de la santé. Ces kits sanitaires d’urgence composés de médicaments, de consommables et d’équipements sanitaires sont destinés aux personnes déplacées internes (PDI) et aux communautés hôtes, suite à la crise humanitaire que connaît le Burkina Faso. C’est le directeur de cabinet du ministère de la santé qui a reçu le don au nom du Ministre de la santé, en présence du  Secrétaire Général  du Ministère de la santé, le Directeur de l’Institut national de santé publique( INSP), le personnel du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS), le Représentant et des membres du personnel de l’OMS. La remise de don a eu lieu à l’INSP, abritant le CORUS.

Le plaisir du donner et du recevoir des deux partenaires (à gauche le Directeur de cabinet du Ministère de la santé et à droite le Représentant de l’OMS, Dr Alimata J.DIARRA-NAMA

Au Burkina Faso, depuis 2015, les attaques armées et l’insécurité se sont multipliées avec une forte recrudescence en 2018 et en 2019. A la date du 10 juillet 2019, le nombre de PDI est estimé à 219 756 personnes. Parmi les personnes déplacées, 41% sont des enfants tandis que 43,3% sont des femmes. Les régions qui hébergent le plus de PDI sont le Sahel (63%) et le Centre-Nord (32%). La majorité de ces PDI (environ 95%) sont hébergés par les communautés hôtes. En plus des régions du Sahel, du Nord, du Centre-Nord, de la Boucle du Mouhoun et de l’Est, certaines localités de la région du Centre-Est pourraient connaitre un accroissement important des besoins humanitaires avec un nombre total des PDI estimé à 300 000 personnes à la fin de l’année 2019. Près de 1 400 demandeurs d’asile en provenance du Mali suite aux récents événements, ont été enregistrés dans la région du Nord.

Cette situation a de lourdes conséquences sur le secteur de la santé. En effet, le fonctionnement du système de santé est fortement affecté dans les régions du Sahel, du Centre- Nord, de l’Est, du Nord et de la Boucle du Mouhoun et plusieurs incidents ont été rapportés : vols ou destructions d’ambulances, fermeture des formations sanitaires et réduction des services à minima, manque des médicaments ou des équipements biomédicaux aggravé par la difficulté à approvisionner les centres de santé et le manque du personnel.

Suite à cette situation,  l’OMS, à l’instar des autres agences du système des Nations Unies a procédé à la classification interne de l’urgence du Burkina Faso au Grade 2 avec la mise à échelle en cours de ses interventions :  l’activation du système de gestion de l’incident, un gestionnaire d’incident déployé et une allocation du Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence (CFE) d’un montant de 329 319  USD octroyée au Bureau Pays pour la réponse à la crise humanitaire.

Le Secrétaire Général du Ministère de la santé (Dr Landaogo S. Lionel Wilfrid OUEDRAOGO à gauche) prend connaissance du don sous le regard du Directeur de l’INSP ( à droite)

Aussi, pour appuyer le gouvernement dans la recherche de solutions  à la crise humanitaire et atténuer la souffrance des populations affectées par cette crise,  l’Organisation mondiale de la Santé a mis  à la disposition du Burkina Faso 4 tonnes de kits de médicaments et de matériels, d’une valeur estimée à 45 millions de francs CFA.  Ces Kits sont destinés  à la  prise en charge sanitaire de 100.000 personnes déplacées internes et des communautés hôtes, pour une période de trois mois. Selon le Représentant de l’OMS au Burkina Faso, Dr Alimata J. Diarra-Nama, ce don est le premier d’une série de donations qui devrait se poursuivre dans les prochains jours.

Le Directeur de Cabinet du Ministère de la santé, représentant le Ministre de la santé,  apprécie ce don à sa juste valeur, qui sera acheminé rapidement  aux bénéficiaires. Il souhaite voir cet accompagnement de l’OMS se poursuivre  pour le bien être des déplacés internes.

Source: Bulletin d’information de l’OMS au Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *