Accueil » Mounafica » CSC: déjà une démission?

CSC: déjà une démission?

Les futurs animateurs de la vie du Conseil supérieur de la communication (CSC) ont élu leurs dirigeants le vendredi 20 juillet. Finalement, c’est Mathias Tankoano, un conseiller spécial du président Roch Marc Christian Kaboré, qui a été porté à la tête de l’institution par acclamations, avec Aziz Bamogo comme vice-président.

Lors des préparatifs de l’élection, deux conseillers du monde des médias avaient déclaré leurs candidatures. Mais chat échaudé craint l’eau froide, dit-on. Pour ne pas avoir à revivre une crise pareille à celle vécue par le précédent collège où la présidente avait été élue, ce qui a probablement influé sur la sérénité du mandat, la nouvelle équipe voulait d’un candidat consensuel. Et c’est suite à cela que Mathias Tankoano, qui était probablement en embuscade, est sorti du buisson pour être adoubé par ses pairs.

Peut-être que son ‘’choix’’ a été suscité en haut lieu, puisque ‘’ON’’ avait omis (ou fait exprès) de ne pas donner de consigne de vote. Deux journalistes ayant commis l’erreur de se présenter tous les deux, ils ont donné alors le motif de les écarter pour ne pas prendre le risque d’empoisonner la vie future du mandat.

Moi Mounafica je reviens en arrière pour présenter mes excuses aux lecteurs car, contrairement à ce que j’affirmais dans mes précédents papiers en lien avec la présidence du CSC, tous les présidents, jusque-là, n’étaient pas journalistes.

En effet, le premier président, celui du CSI, feu Adama Fofana, était postier, administrateur des Postes et Télécommunications. Mais son assimilation au métier est venue du fait qu’il a été ministre, porte-parole du gouvernement par deux fois et a gardé des liens avec le monde des médias.

Par ailleurs, j’ai appris lors de mes pérégrinations week-endesques que l’un des nouveaux conseillers envisage déjà de rendre sa démission. Ceci explique-t-il cela?

On en saure probablement un peu plus, lors de leur prestation de serment qui a lieu ce jeudi 26 juillet

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *