Accueil » Déclarations-Communiqués » Décès du Général Tiémoko Marc GARANGO

Décès du Général Tiémoko Marc GARANGO

Communiqué

Marc GarangoLe Général Tiémoko Marc Garango, ancien ministre, ancien ambassadeur, premier Médiateur du Burkina Faso, est décédé ce jour vendredi 06 mars 2015, dans la matinée, à Ouagadougou, à l’âge de 88 ans.
Né à Gaoua, le 27 juillet 1927, celui que toute la nation pleure a eu une vie professionnelle, politique et sociale bien remplie, au service de son pays.
Auteur de la «Garangose», connu pour s rigueur, il fut ministre des Finances et du Commerce durant 10 ans. Le Général Tiémoko Marc GARANGO fut le premier Président de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest de 1968 à 1970; Gouverneur du Fonds monétaire international de 1966 à 1976 et Président du Comité des Ministres des Finances chargé de la réforme des institutions de l’Union Monétaire Ouest Africaine de 1972 à 1975.
Tiémoko Marc GARANGO est l’une des rares personnalités à être distinguée de la médaille de Grand-Croix de l’Ordre National. Plusieurs fois ambassadeur, Son Excellence Tiémoko Marc GARANGO a été une personne ressource toujours disponible pour son pays. A ce titre, les autorités ont, à de nombreuses occasions, fait recours au Général Tiémoko Marc GARANGO. Il a, entre autres, été le tout premier ministre des Finances du Burkina Faso, Président de la Commission Permanente de Concertation État/Secteur Privé de 1992 à 2007, Vice-président du Conseil Économique et Social du Burkina Faso en 1994, Président du Comité des Sages chargé de réfléchir sur l’avenir de l’UEMOA en 1998 et Premier Médiateur du Faso de 1994 à 2000.
De sa carrière, l’on retiendra aussi que le Général Tiemoko Marc GARANGO fut ambassadeur du Burkina Faso en République populaire de Chine, en République fédérale d’Allemagne, en Suisse, en République fédérale d’Autriche et en République socialiste fédérative de Yougoslavie; auprès des États-Unis d’Amérique, de l’Argentine, du Brésil, de la Corée du Sud, du Mexique et du Venezuela.
Le Gouvernement rend hommage à cet illustre fils qui aura marqué de son empreinte la vie socioéconomique et politique nationale ces cinquante dernières années.
A sa famille, le gouvernement témoigne de sa compassion en cette douloureuse circonstance et lui présente ses condoléances les plus attristées.
Le Service d’Information du Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *