Accueil » Société » Déguerpissement des populations de Kounkoufouanou: l’ODJ exige des explications aux autorités

Déguerpissement des populations de Kounkoufouanou: l’ODJ exige des explications aux autorités

L’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) au Burkina s’est interrogée vendredi lors d’une conférence de presse, sur les motivations réelles des autorités de déguerpir coûte que coûte les populations de Kounkoufouanou, dans la région de l’Est. Dénonçant les atteintes aux droits fondamentaux des populations, elle a prévenu qu’elle tiendra pour responsable les gouvernants actuels si toute fois ses agissements venaient à détériorer le climat social à Kounkoufouanou.

L'ODJ a prévenu qu'elle tiendra pour responsable les autorités si le climat social à Kounkoufouanou se détériorait
L’ODJ a prévenu qu’elle tiendra pour responsable les autorités si le climat social à Kounkoufouanou se détériorait

«Nous tiendrons les gouvernants pour responsables si leurs agissements venaient à détériorer le climat social à Kounkoufouanou», a menacé l’ODJ.

Selon le président de la section Fada, Blaise Tindano, au nombre de 7000 habitants en 2015, les populations de Konkoufouanou ont été victimes d’un déguerpissement arbitraire en juin 2015 par les autorités de la Transition sans raison valable. Nourrissant l’espoir qu’avec le pouvoir démocratiquement élu, une solution allait être trouvée à leur problème, c’est avec amertume, a constaté Blaise Tindano, que les expulsés qui n’avaient pas de sites d’accueil sont repartis dans la zone déguerpie après une année d’errance.

Pensant être à l’abri, les habitants de Konkoufouanou ont été de nouveau confrontés à leur pire cauchemar selon M. Tindano, car le 5 juillet dernier, ils ont été menacés par les forces de l’ordre d’être déguerpis par la manière la plus virulente. «Ils sont venus le 20 juin dernier à moto et avant-hier en cargo en passant de cour en cour pour sommer les populations de déguerpir parce que c’est le dernier avertissement», a-t-il expliqué tout en déplorant le fait que les autorités en plus d’avoir refusé de se prononcer sur les raisons valables de ce déguerpissement, n’ont pas daigné proposer de sites d’accueil pour ces habitants.

Si bien que l’ODJ se demande si les habitants de Konkoufouanou sont des citoyens burkinabè et ce qu’ils ont fait pour mériter ce sort? Ce déguerpissement serait-il dû à la découverte de l’or trouvé dans la zone?

Selon Blaise Tankoano, l’or a été découvert en 2006 et depuis les années 83 où la population s’est installée à Kounkoufouanou, jusqu’en 2006, il n’y avait pas de problème. «C’est quand ils ont découvert l’or que les problèmes ont commencé», a-t-il affirmé.

A travers donc cette conférence de presse, «nous voulons donner l’information à l’opinion nationale et internationale et interpeller les dirigeants pour qu’elles se prononcent sur ce qu’elles prévoient de faire».

A en croire M. Tindano, ces mêmes autorités ont promis à la population de Kounkoufouanou pendant les campagnes électorales qu’elles vont trouver une solution dès lors qu’elles seront aux commandes de l’appareil d’Etat. «Voilà qu’aujourd’hui, ayant la gestion du pouvoir, c’est le statut quo. Aucune réponse, aucune possibilité d’audience», a-t-il fustigé tout en annonçant que l’ODJ compte entreprendre des actions pour se faire entendre. A ce sujet, «nous avons déjà envoyé une lettre ouverte au Premier ministre pour qu’il nous situe sur la question».

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *