Accueil » En face du miroir » Une délégation du CSC dans les locaux de «Les Echos du Faso»: pour constater de visu les conditions de travail et encourager l’équipe

Une délégation du CSC dans les locaux de «Les Echos du Faso»: pour constater de visu les conditions de travail et encourager l’équipe

Une délégation du Conseil supérieur de la communication (CSC), conduite par monsieur Ismaël Nignan, a rendu une visite de courtoisie au journal en ligne «Les Echos du Faso.net», le lundi 19 novembre 2018. Composée de six membres, la délégation est venue constater de visu les difficultés auxquelles l’équipe est confrontée et l’encourager à persévérer dans  l’exercice de ce métier, parfois difficile, mais qui doit garder ses lettres de noblesse.

La photo de famille prise à l’issue de la rencontre (au milieu, le chef de la délégation, M. Ismaël Nignan, tenant sa canne)

C’est dans la matinée de ce lundi 19 novembre 2018 qu’une délégation du Conseil supérieur de la communication (CSC), conduite par monsieur Ismaël Nignan, a été reçue au siège de «Les Echos du Faso.net», à Ouaga 2000, côté sud-ouest de l’Office national d’identification (ONI).

Les membres de la délégation sont venus en visite de courtoisie, toucher du doigt les conditions de travail de l’équipe du journal en ligne, la féliciter pour ce qu’elle fait pour renforcer la liberté de la presse au Burkina Faso, et lui prodiguer des encouragements et conseils.

Le CSC a souhaité que les informations que les journaux diffusent soient justes, traitées à temps, tout en préservant les droits des citoyens en termes de vie privée. En un mot, éviter qu’il y ait des dérives. Ce que, Dieu merci, Les Echos du Faso n’ont pas encore connu.

Il faut dire que la dynamique nouvelle entreprise par le nouveau collège des conseillers est de construire une relation de partenariat avec les médias du Burkina, avec en toile de fond la prévention des atteintes aux libertés individuelles et collectives.

La direction du journal a remercié la délégation du CSC pour ce grand honneur qu’elle lui fait. Elle a reconnu la justesse de la démarche nouvelle dans la perspective d’un partenariat nouveau.

Le staff de «Les Echos du Faso», après avoir présenté les agents et les collaborateurs externes, a égrené les difficultés auxquelles est confronté votre journal en ligne: la faible fluidité de la connexion l’internet, le paiement tardif des factures, les moyens matériels et financiers limités dans un contexte de grandes ambitions pour les lecteurs dont le nombre ne cessent de croître. Malgré tout, les agents, déterminés et convaincus de la portée de leur travail se battent quotidiennement, depuis déjà 4 ans, avec les moyens dont ils disposent pour assurer les tâches qui sont les leurs, dans l’espoir que demain sera meilleur.

Sans avoir les solutions à tous les problèmes évoqués, la délégation a néanmoins promis de relever ensemble les défis qui se posent avec acuité aux médias burkinabè en général. Elle a prodigué à l’équipe des conseils avisés, visité les équipements et la salle de montage.

Dans une ambiance confraternelle, la délégation du CSC est repartie satisfaite des échanges. Une photo de famille a mis fin à la rencontre.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *