Accueil » Gouvernance - Développement » Délestages et circulation routière à Ouaga: les feux tricolores fonctionnant à l’énergie solaire sont une vraie alternative

Délestages et circulation routière à Ouaga: les feux tricolores fonctionnant à l’énergie solaire sont une vraie alternative

Comme dans bien d’autres zones de Ouagadougou, l’arrondissement 12, à la Trame d’accueil de Ouaga 2000, dispose depuis quelques semaines, de ses premiers feux tricolores fonctionnant à l’énergie solaire. Une bonne initiative de la Mairie qui mérite d’être vulgarisée.

L’arrondissement 12, à la Trame d’accueil de Ouaga 2000, dispose désormais de ses premiers feux tricolores fonctionnant à l’énergie solaire

Au Burkina, avec un nombre de plus en plus croissant des engins à deux, trois et quatre roues, dire que la route tue est une Lapalissade. Chaque année, ce sont de milliers de cas d’accidents et de décès enregistrés par la Brigade de prévention routière de la gendarmerie nationale. Rien donc de plus efficace que la prudence et la prévention dont le bon fonctionnement des feux tricolores.

L’absence de feux tricolores à cause du délestage en période de pointe peut suffire à dérégler un trafic routier et occasionner de graves accidents. Pourtant, l’énergie solaire, en abondance dans notre pays, peut être une solution alternative. Il suffit de savoir l’exploiter à bon escient. Heureusement que les responsables de la Mairie de Ouagadougou l’ont compris. En effet, les feux tricolores fonctionnant à l’énergie solaire sont maintenant monnaie courante à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. A première vue, ce sont des feux tricolores comme les autres, mais quand on sait qu’ils fonctionnent à l’énergie solaire, on remarque les panneaux photovoltaïques installés juste à côté.

Initiative de la Mairie, ces feux se distinguent par les panneaux photovoltaïques installés juste à côté

Il y a à peine 2 mètres carré de panneaux qui permettent de produire suffisamment d’énergie pour faire fonctionner les feux 24h/24 quelles que soient les conditions météorologiques. Et puis, pas besoin de soleil de plomb; un certain nombre d’heures de luminosité par jour est suffisant.

Cette idée de la Mairie est bonne, car il y a des zones de Ouaga qui en ont cruellement besoin. Au-delà de cette prise en compte de certains quartiers où il n’y a pas de réseau électrique, l’on sait qu’installer un système électrique classique, avec des tranchées et des câbles aurait été beaucoup plus couteuse. Donc ce système permet de faire des économies d’échelle dans un pays aux ressources limitées comme le nôtre. Ces projets pilotes à la capitale pourraient être plus tard décentralisés au profit des autres collectivités.

Cette filière énergétique peut en effet trouver une place aussi bien dans les milieux urbains qu’au village car les feux tricolores solaires ne produisent pas de gaz à effet de serre et l’utilisation de ces feux constitue en elle-même, des mesures d’urgence pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions notamment sur l’environnement. En outre, la première matière étant gratuite et moins chère, les feux tricolores solaires constituent aujourd’hui un espoir certain en vue d’une sécurité routière garantie, mais également une perspective d’une indépendance énergétique du Burkina Faso, qui n’a, pour l’instant, qu’un taux d’électrification de 19%.

Après les lampadaires solaires installés dans des carrefours, la technologie pour vulgariser les feux tricolores solaires est sans conteste une solution salutaire pour la sécurité routière surtout en temps de délestages. Certes, leur installation est une bonne chose, mais le respect strict de ces feux tricolores solaires, l’est davantage. Malgré le boom démographique, le Burkina peut espérer une autonomie énergétique dans les années à venir avec la transformation de ce soleil si ardent qui nous est gratuitement offert par le bon Dieu. D’ores et déjà bravo à la Mairie.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *