Accueil » Mounafica » Démantèlement du réseau terroriste de Sawadogo: ce qui a manqué aux FDS

Démantèlement du réseau terroriste de Sawadogo: ce qui a manqué aux FDS

Tout d’abord, comme beaucoup de Burkinabè d’ici et d’ailleurs, chapeau aux FDS. Pour emprunter au Commissaire de Tampy, disons: «Bravo les gars, vous avez fait du bon boulot». Cela souligné, il faut avouer que ce boulot aurait pu être encore plus impeccable si les FDS avaient eu tous les moyens matériels et logistiques pour cette opération de démantèlement.

Des récits qui ont été faits de l’opération à moi Mounafica, il ressort très clairement que les FDS ont réussi cette opération grâce au courage et à l’abnégation, sinon les moyens matériels qu’il faut pour une opération de ce genre n’ont pas tous été au rendez-vous. Les services de renseignements ont filé Abdoulaye et sa bande pendant plusieurs jours et ont pu les localiser dans une maison à Ragnongo.

Dans le domaine militaire, l’information fait environ 65% du travail. Et pour ce faire, il aurait fallu que les hommes du chef d’escadron Evrard Somda aient du matériel comme des armes puissantes munies de silencieux, des lunettes de vision nocturne, des drones et surtout du gaz asphyxiant, paralysant.

On ne demande pas de les doter comme les GI’S quand ils ont voulu en finir avec Ben Laden. Juste du matos haut de gamme comme le sont les Talisman des grands commis. Oui comme les terroristes avaient été localisés dans une maison, il suffisait de les gazer dans la maison et, sans un coup de feu, on allait les cueillir comme des mangues mûres de Orodara.

Il est temps que le gouvernement songe à donner les grands moyens aux FDS car ces hommes font du grand boulot. Les premiers responsables de l’unité anti-terrorisme ont fait les mêmes écoles que les Américains, les Français et autres. Là-bas, ils ont appris le métier avec des moyens très modernes mais une fois ici au Faso, il faut faire dans la débrouillardise.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

2 commentaires

  1. Voilà au moins une analyse constructive. Merci pour la clairevoyance

  2. Walaii, MOUNAFICA a dit la VÉRITÉ. Il faut doter les FDS , surtout l’USIGN de moyens modernes et adéquats.
    Je vais ajouter surtout qu’il faut valoriser le renseignement. Je n’ai pas pu participer au forum national sur la sécurité de Simon COMPAORE, mais je pense que le renseignement doit être valorisé au BURKINA FASO depuis les attaques terroristes de Samoroga, CAPPUCINO, CAFE ISTANBUL, ETAT MAJOR et AMBASSADE DE FRANCE (pour ne citer que celles là). Moi j’ai une proposition au Gouvernement et au Ministère de l’intérieur: il faut revaloriser le renseignement citoyen, le renseignement au niveau des populations; l’information stratégique qui aboutit à un démantèlement de réseaux ou de repères de terroristes ou à la neutralisation de terroristes doit valoir de l’or…. Je propose et le gouvernement dispose du montant pour celui qui donne ce renseignement: pourquoi pas 2 millions de CFA…. Pour le cas des bandits, des voleurs ou des délinquants et autres, pourquoi pas 100 000 FCFA…
    Donc en résumé 2 choses:
    – primo comme l’a dit MOUNAFICA, doter les FDS, surtout l’USIGN de moyens modernes et adaptés;
    -secundo: revaloriser le renseignement au niveau des populations, rémunérer le renseignement.
    Je pense walaii que si ça c’est fait et bien fait, les terroristes et les voleurs vont se chercher….Que DIEU bénisse le BURKINA FASO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *