Démonstration de force de l’UPC - Les échos du Faso
Accueil » Politique » Démonstration de force de l’UPC

Démonstration de force de l’UPC

Ce samedi 21 Juillet 2018, le Palais des sports de Ouaga 2000 a refusé du monde à l’occasion de l’ouverture du 2ème congrès ordinaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Placé sous le thème «UPC: Stratégies pour une victoire éclatante en 2020, synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité», ce 2e congrès qui trace les sillons de la conquête du pouvoir en 2020 a eu aussi des allures d’une démonstration de force du parti du lion par la mobilisation qu’il a su faire. Un parti bien implanté dans les 45 provinces du pays, un parti ayant le soutien des différents partis d’opposition de la sous-région, un parti ayant du poids électoral chez les Burkinabè de l’extérieur, voilà le visage que l’UPC a voulu montrer lors de la cérémonie d’ouverture.

Les représentants des partis de l’opposition
Les dignitaires du parti. Au premier rang le président Zéphirin Diabré

C’est un important cortège fort de plusieurs militants majoritairement constitués de jeunes qui ont escorté le président du parti Zéphirin Diabré du quartier zone du bois au Palais des sports de Ouaga 2000 pour la tenue du 2ème congrès de l’UPC. A l’arrivée, c’était déjà un palais archicomble qui attendait le président du parti. Est-ce une démonstration de force? Cette question n’a pas tardé à trouver réponse dans l’allocution de Zéphirin Diabré qui a témoigné sa satisfaction: «Ce que je vois ici ce matin, achève de me convaincre, mais aussi de montrer à la face du monde, que l’UPC, notre parti est bien vivant et que le lion est décidément le patron de la savane politique au Burkina Faso. Alors que je prononce ces mots, défile dans mon esprit la liste des expressions moqueuses que certains esprits retors nous ont servi ces derniers temps: oui, le Lion est mort! Oui le lion est édenté! Oui le Lion est devenu hyène! Oui le Lion est fini! Qu’ils viennent voir ce qui ce passe ce matin au Palais des sports de Ouagadougou!».

Le président de l’UPC (gauche) et celui du CDP
La mobilisation à l’extérieur du Palais des sports de Ouaga 2000

La forte mobilisation du jour se justifie par une forte mobilisation composée des représentations UPC venu des 45 provinces du Burkina Faso, mais aussi de délégations UPC venu de l’extérieur, de Paris, du Mali, des Emirats Arabes Unis, de la Belgique, du Sénégal, du Niger et de la Côte-D’Ivoire. Ce fut l’occasion pour M. Diabré de rappeler aux Burkinabè de l’extérieur que le parti se battra pour que leur contribution au développement du pays soit mieux reconnue et mieux valorisée. Mais surtout, leur promettre qu’il mettra tout en œuvre pour que leurs droits politiques soient reconnus et pour que le bulletin électoral tant attendu soit enfin glissé dans leurs mains en 2020.

C’est un important cortège de militants jeunes qui ont escorté Zéphirin Diabré du quartier zone du bois au Palais des sports de Ouaga 2000

La mobilisation grandeur nature de ce congrès a rimée avec la mobilisation des différents partis politiques venus apporter leur soutien au congressiste. Sur le plan national, les différents partis de l’opposition ont par leur présence marquée leur soutien au parti du lion. Un parti qui a particulièrement marqué son soutien, c’est le CDP qui, a en croire aux propos de Eddie Komboigo, l’union entre le CDP et l’UPC est plus que jamais une réalité. «Quand deux baobab se mettent ensemble, le troisième va tomber» pour dire que le parti au pouvoir doit s’inquiéter de l’union de son parti et de celui du lion.

Aussi, des délégations de partis politiques de la sous-région comme l’Union des Forces démocratiques de Guinée, Chef de file de l’opposition Guinéenne, conduit par Cellou Dallein Diallo, l’Alliance pour la République du Sénégal (APR), conduite par M. Mael Thiam, Vice-président du Haut Conseil des Collectivités territoriales qui est venu sur instruction du Président Macky Sall, l’Alliance des Mouvements pour l’émergence du Niger, conduite par son Président, Omar Thiana et la délégation du MNSD, Nassara du Niger, conduite par M. Ali Sabo, sont aussi venus soutenir l’UPC.

Madina Belemviré et Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *