Dépôt des dossiers des concours directs de la Fonction publique: la chasse 2018 à l’emploi est ouverte - Les échos du Faso
Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Dépôt des dossiers des concours directs de la Fonction publique: la chasse 2018 à l’emploi est ouverte

Dépôt des dossiers des concours directs de la Fonction publique: la chasse 2018 à l’emploi est ouverte

C’est depuis le 28 mai 2018 que la réception des dossiers pour les concours directs de la Fonction publique a débuté sur toute l’étendue du territoire national. Elle se poursuivra tous les jours de 8h à 14h et ce, jusqu’au 7 juin prochain dans les centres indiqués par le ministère en charge de la Fonction publique. Du Palais des Sports de Ouaga 2000 en passant par le Stade du 4-Août jusqu’à la Maison du people de Ouagadougou, nous avons sillonné quelques centres de dépôts dans la ville de Ouagadougou, ce mercredi 30 mai, pour prendre le pouls de l’affluence.

L’affluence au Palais des sports de Ouaga 2000

Si de longs rangs ont été constatés dans certains centres comme à l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF), ce n’est pas le cas dans d’autres centres comme celui du Palais des Sports de Ouaga 2000. Mais il fait être très matinal pour espérer faire enregistrer son dossier.

Tarnagda Madi est étudiant en 3e année d’histoire à l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo. Pour être sûr de pouvoir déposer ses dossiers, il s’est réveillé très tôt. C’est à 4h du matin, a-t-il confié, qu’il est arrivé au Palais des Sports de Ouaga 2000. Après avoir réussi à déposer son dossier de candidature pour le concours de recrutement pour le compte des Eaux et Forêts, il a tenu à déposer pour d’autres concours.

Comme lui, ils sont nombreux à arpenter les rues de la capitale, dès l’aube, pour espérer déposer leurs dossiers. Ni le soleil ni le vent n’ébranlent leur volonté de décrocher un emploi. C’est la joie pour certains, une fois le récépissé en main après le dépôt. «Je suis très heureuse d’avoir pu déposer très tôt. Je compte postuler à 5 concours pour tenter ma chance», s’est exprimé Kaboré Edwige, étudiante en 2e année de philosophie à Pr Joseph Ki-Zerbo.

Avant le Palais des Sports de Ouaga 2000, nous avons fait un tour à l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF), au Stade municipal de Ouagadougou ainsi qu’au Stade du 4-Août. Là-bas, l’affluence était grande avec des rangs à perte de vue, à telle enseigne que certains postulants étaient assis à même le sol.

Rouamba Abdoul Karim l’un des vendeurs de timbres sur les lieux de dépôt

Avant d’avoir accès aux guichets de dépôt, particulièrement au Palais des Sports de Ouaga 2000, on rencontre ceux qui ont choisi de saisir les opportunités qu’offre cette session. C’est le cas de Rouamba Abdoul Karim et son frère Rouamba Omar, tous des élèves de la classe de 3ème au lycée Notre Dame de l’Excellence de Ouagadougou, vendeurs de timbres fiscaux et de demandes déjà rédigées, à des prix étudiés.

Tout comme eux, Ouédraogo Issa, étudiant en 4ème année de Droit à l’Université Ouaga 2, s’est aussi lancé dans le même business devant le Stade municipal. Il a confié que le timbre fiscal de 200 F CFA est vendu à 250 F tandis que la fiche d’engagement (feuille A4) est vendue à 50 F CFA. Quant à la liste des concours, elle est vendue à 100 F CFA, de même que les demandes déjà rédigées. «Il y a des gens qui viennent, mais qui ne savent pas comment rédiger la demande. Ils ne savent pas combien de concours sont ouverts aux candidats», a-t-il expliqué. Selon ses confidences, les années antérieures, il a fait des bénéfices à hauteur de 80 000 F CFA.

Difficile de ne pas noter également que le dépôt des dossiers pour les concours est un pain béni pour certains commerçants. En effet, les revendeurs de livres et autres documents de préparation des concours, les parqueurs, tous profitent de la situation. Ne dit-on pas que l’occasion fait le larron? Une chose est sûre, il ne suffit pas de déposer ses dossiers au complet, il faut bien se préparer pour se donner plus de chance de réussir.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *